Netflix sort un petit manuel de sex education

Santé et bien-être

Le sexe, sujet encore tabou 🙅🏻

Dans la vie il y a 3 constantes : la nourriture, le sexe et la mort. Si c'est souvent compliqué de parler de la mort, on parle bien plus volontiers de sexe entre potes. C'est même un sujet récurrent dans les conversations et qui fédère du monde. Du moins selon les sensibilités de chacun.

Mais en parler avec ses parents ? C'est loin d'être évident pour tout le monde et voici vos réponses :

Loading...

Et le plaisir, dans tout ça ? 😏

Sans généraliser, on a peut-être tendance à considérer nos parents comme des êtres asexualisés... et espérer qu'ils en fassent autant avec nous. Dans notre société c'est donc compliqué d'en parler en famille, ou alors quand on effleure le sujet, on a plutôt tendance à parler contraception, risques et MST. Mais rarement de plaisir.

Je vous ai demandé avec qui vous seriez les plus gênés d'aborder le thème du plaisir dans la sexualité. Et vous m'avez répondu :

Loading...

Les résultats concordent très clairement : les parents et le sexe ça fait deux. Alors puisque la communication semble compliquée, certains médias endossent le rôle d'informateurs. Comme Netflix qui publie gratuitement un manuel sur les « bases d'une sexualité plaisante », avec la sortie de la saison 2 de Sex Education.

Une initiative cool 😎

Différents thèmes y sont traités :

  • Le consentement sexuel « Oui + oui = oui » mais « oui + non = non ».
  • Le plaisir solitaire : « L'amour solitaire, c'est l'amour avant tout ».
  • Les règles : parce que c'est juste normal de les avoir !
  • La liberté du corps, le droit de s'habiller et faire comme ça nous plaît.
  • Et plein d'autres encore comme le sujet du plaisir féminin et la représentation du clitoris par exemple.

Cap sur le clitoris 👉

Ce qui est étonnant avec le plaisir féminin, c'est la méconnaissance autour du clitoris. Alors qu'il s'agit du seul organe entièrement dédié au plaisir.

Pourtant ça avait bien commencé (mais pour les mauvaises raisons). À la Renaissance on trouvait des tas de livres expliquant comment le stimuler. La vérité c'est qu'à l'époque on pensait qu'il était essentiel que la femme ait un orgasme pour pouvoir procréer. Le clitoris était donc utile pour avoir un enfant.

Mais quand on a compris que ce n'était pas le cas, on a vite abandonné les recherches. Le clito est retombé dans les limbes de l'ignorance et pendant des siècles il a disparu des radars.

En 2016, aucune trace du clitoris dans les manuels de SVT. Résultat, 1/4 des filles de 15 ans ne savent pas qu’elles en possèdent un ! Même si les choses commencent lentement à changer, 5 manuels de SVT (en seconde) représentent le clitoris à la rentrée 2019, il reste encore beaucoup de travail à réaliser.

Pourtant vous êtes nombreux à militer pour qu'on aborde le plaisir féminin à l'école :

Loading...

À bas les clichés ! ⛔️

S'il ne faut pas prendre pour argent comptant toutes les infos présentes dans ce manuel, il a au moins le mérite de casser les clichés. Car chacun vit sa sexualité à sa façon et il n'y a pas de bonne manière de procéder. Permettre aux ados de mieux s’approprier leur corps et d’appréhender plus sereinement leur sexualité, c'est déjà un bon début. Sans oublier de se faire plaisir 😉

Par Jam , publié le

Pour aller plus loin

  • Comment tu aurais aimé qu'on aborde le sujet de la sexualité, de la contraception au plaisir, avec toi ?
    Une sélection de 259 réactions
  • Corine
    J'aimerais que ce soit les parents qui le fassent
  • Anonyme
    Une discipline à pars entière en plusieurs étapes qui commencerait déjà par poser les bases du consentement et de la protection pour éviter les dérives, puis d'entrer dans le détail du plaisir sexuel et de l'anatomie.
  • Marco
    Déjà je n ais plus confiance au femmes car il font trop de mal et fond souffrir tout les hommes de ce monde pour l argent ou dire des choses sur vous et que vous êtes innocent et trop gentille et après il profite de nous comme si nous étions leur esclaves pour moi vos mieux faire sa vie sans femmes car en la fait trop de mal pendant plusieurs années a moi et d autres personnes de ma famille et des amis qui son suicidé suite a cause des femmes qui les on accusé pour un crime qui en jamais fait que par des femmes méchante haineuse et sadiques et j ais perdu 3de mes meilleures amis dans ce monde cruelle où nous vivons désolé pour ses mots .
  • Nathan
    Il est important d’aborder les sujets de la contraception en détail ! Après il est difficile d’aborder d’autres sujet plus « concrets » comme le plaisir en classe à cause de la « gêne de groupe » des ados qui rend tous cours sur le sujet ingérable Un petit livret donné (ou sur internet) à chacun pour qu’il puisse le consulter en privé me parait le plus approprié :)
  • Anonyme
    Insister sur le consentement. Développer la contraception masculine. Dédramatiser la 1ère fois et me donner des techniques pour ne pas avoir mal (ex : position de l'andromaque plutôt que celle classique du missionnaire, comme ça la fille contrôle et c'est mieux pour une 1ère fois). Ne pas se concentrer sur la péné.
  • Benjamin
    J'ai été bien éduqué à ces sujets
  • Jérémie
    Le plus simplement possible
  • Ange
    Cela va provoquer des perversité au milieu scolaire et ne va pas permet au élèves de mieux se concentrer sur leur études
  • Estelle
    J'aurais aimé qu'on l'aborde tout court parce que s'éduquer seul sur un sujet complètement inconnu c'était pas gagné gagné
  • Justine
    J'aurais aimé qu'on m'en parle à l'école, pendant des interventions, ou alors directement avec nos professeurs, pour démystifier le sexe.
  • Océane
    En m'expliquant tout simplement, sans tabou ni cliché, sans reproche. Plaisir et contraception.
  • Dori
    Avec des activités,des « jeux », des groupes de paroles avec des jeunes professionnels de santé ou éducateurs, sortir du cadre scolaire
  • Moussa
    En sensibilisant par sexe
  • Léana
    Je ne sais ps vraiment
  • Sarah
    Avec des vidéos, des schémas, des échanges sans jugement
  • Noe
    T'as une petite amis?
  • Colas
    À l'école, dans un cadre plus cool qu'une salle de classe En petit groupe, avec l'infirmier et un intervenant extérieur par exemple
  • Jeanmichel
    J aimerai avoir un rapport avec une femme et la rendre heureuse dans la vie voilà jean
  • Amara
    La création des albums et des roman
  • Cynthia
    Au lycée, ils ont fait venir une sexologue, Sonia Lebreuilly qui nous a expliqué avec bienveillance le fonctionnement du vagin. C'était super instructif ! Je trouve ça toujours intéressant de pouvoir parler avec un ou une professionnel.le, car ils s'y connaissent vraiment et peuvent donner des conseils plus judicieux
  • Laurène
    En parler mais pas avant la 2nde , avoir des livres en libre accès, tout comme les loisirs moto, chasse... et surtout que ca ne soit pas tabous dans la société pour ne pas avoir honte d'en parler
  • Anonyme
    Ça n'a jamais été tabou, surtout avec ma mère. Et je tiens à transmettre cet état d'esprit avec mes enfants. Parce que cela devrait être naturel d'en discuter.
  • Perpetue
    La concentration au plaisir
  • Léa
    En subtilité et sans aucune gêne ni à priori 😅
  • Elo
    Au collège, question anonymes avec des infirmières
  • Pauline
    J'aurais aimé mieux connaître mon corps (j'ai appris que j'avais un clitoris à plus de 15ans) mais aussi savoir ce qu'est la vraie sexualité et pas celle des pornos, l'importance du plaisir, de faire ce qu'on aime sans se mettre la pression. Parce qu'apprendre tout ça sur le tas n'est pas toujours simple et peut amener à des situations pas toujours faciles qui auraient pu être évitées avec une vraie éducation sexuelle dès le collège
  • Dixou
    Avec compréhension, ouverture, tact 😁
  • Elysa
    Je trouve que la série est un bon moyen d’aborder le sujet, et après être dispo pour répondre à des questions. Mais surtout au delà de la prévention parler de tout et aussi du plaisir. Il est important d’apprendre aux jeunes filles qu’il faut se protéger mais aussi que son plaisir est aussi important que celui de son partenaire. Comme il est important d’apprendre à un garçon que la contraception le concerne aussi tout autant et lui parler de consentement par exemple. Tout ces sujets qui semble nouveau mais qui ne le sont pas
  • Wilmax
    De façon sincere et claire. Me donner des conseils en suite exemples à suivre quoi. 😘😍
  • Arthur
    De façon naturelle et normale
  • Andre
    Le plus simplement possible. A prêt tout, le sexe est naturel.
  • Kevin
    En nous en parlant + tout simplement
  • Gedinor
    C,est tout pour aujourd'hui merci
  • Clara
    Je pense que dès le collège, on aurait dû avoir des discussions autour de "la connaissance de soit", que ce soit pour construir son futur, le plaisir personnel ou simplement comprendre ses sentiments et comment on fonctionne en tant qu'être humain, pas seulement d'un point de vue biologique( plus de psychologie). C'est juste dommage qu'à l'heure actuelle, ce soit les séries télévisées qui sensibilisent les plus jeunes à ces sujets parce que l'éducation nationale et parentale n'ont pas abouti.
  • Jeanne
    C’est bien qu’il y ai différents supports et moyens de l’aborder (articles et podcasts pas mal car Ca laisse place à la pudeur) mais il faudrait que ce soit plus démocratisé de manière générale. Si on l abordait à l’école ce serait plus simple d’en parler ensuite avec son entourage (parents, amis)
  • Suzanne
    J'aurais aimé en parler avec ma maman, mais après je pense que c'est instinctif tout ça... C'est mon avis
  • Lorraine
    Ça devrait être abordé à l'école dans des cours obligatoires sur la prévention sanitaire
  • Maréva
    De façon décontractée sans prise de tête
  • Agathe
    J'aurai aimé que ça respecte mon cheminement de vie, qui n'est pas forcément le même que celui de toutes les autres personnes de mon âge, qu'on réponde à mes interrogations plutôt que de me forcer à assister à des cours d'éducation sexuel où je n'avais absolument pas ma place, à répondre à des questions super gênantes,.. j'aurais aimé me poser des questions seule, avoir le temps de découvrir mon corps seule, plutôt que de me sentir forcée à"grandir" ou je ne sais quoi.. j'ai juste développé un dégoût pour la sexualité, une peur du sexe des hommes.. c'est bien les cours d'éducation sexuel pour ceux qui sont intéressés et prêts.. merci
  • Keishaya
    D abord, je suis déjà une femme adulte donc je préfère moi et mon amour parlent le sujet de sexe ensemble, pas avec d autres personnes
  • Thomas
    J’aurais aimé que ça se fasse sans jugements, sans moqueries. Qu’on m’explique dès l’entrée au collège que chacun est libre de son corps. Qu’il n’y a aucune honte et qu’on laisse tout le monde faire ce qu’il veut temps qu’il ne blesse personne. Que des personnes spécialisées nous en parlent et assez tôt pour qu’on s’éveille en même temps et toujours sans jugements
  • Saïda
    La contraception au plaisir
  • Avit
    Comme faire plaisir à une femme ?
  • Eva
    de façon simple et sans tabou
  • Anonyme
    Dans mon début d’adolescence avec un spécialiste et ma mère, étant une personne du sexe féminin en ce qui concerne le parent. Ne pas que parler du sexe hétéro. Il faut aussi le traiter avec une personne du même sexe que nous et savoir tout ce qu’il y a faire pour que l’acte se passe bien (je veux pas rentrer dans les détails pour cette explication ^^ ) Par ailleurs aussi dire que certaine personne ne sont pas attirés par le sexe car ça pose de nombreuse question sur nous même et on pense qu’on est pas normal alors qu’on est asexuel.
  • Marie
    Bah franchement sa dépend enfaite
  • New-vano
    Détail moi les choses seulement
  • Elodie
    Clairement à l'école, pour démocratiser la notion du plaisir féminin, instruire, inviter à la découverte et déculpabiliser toutes les nanas qui peut-être même encore à l'âge adulte sont pas à l'aise avec leur propre corps et leur plaisir; ou qui ignorent voire occultent tout ça ! La plaisir féminin a été un tabou pendant bien trop longtemps, il est grand temps que ça change !
  • Bachirou
    Si tu est amoureux on fait comment pour savoir
  • Ñôél
    d'une manière tendre et le plus plaisanté
  • Dodie
    J'aurais aimé qu'on nous en parle plus vite et sans tabou, parce qu'à force d'être gêné.e.s d'en parler, ça te crée un complexe lorsque tu as besoin d'en parler Et j'aurais aimé que ma mère qui se dit ouverte d'esprit ne me parle pas juste du préservatif quelques fois entre mes 12 et mes mes 14 ans
  • Anonyme
    Personnellement je n’ai jamais eu de soucis pour aborder ces sujets que ce soit à la maison ou en cours
  • Kuro
    De façon drôle mais éducatif Bien évidemment avec les dangers mais surtout sur ce que c'est
  • Anonyme
    Une simple discussion
  • Tom
    Que l'on m'explique tout d'abord pourquoi le plaisir.
  • Inza
    Sa c'est le ❤️ que choisir c'est tous
  • Saïdou Abel
    Avec plaisir toujours
  • Emelline
    J'aurai aimer qu'on m'en parle, qu'on m'explique qu'aucun plaisir (si il est consentis et légal) n'est mauvais ou malsain, que c'est notre corps donc a nous de decider. Qu'on ne dois jamais se sentir forcer ou pousser a faire quoi que ce soit et qu'on est libre d'avoir des coups d'un soir si c'est ce que l'on n'aime. Que l'on ne dois pas non plus se sentir coupable quand on dis "non" a son copain/sa copine Et enfin qu'il ne faut pas avoir peur
  • Guillaume
    A l'école ? Que ce soit bien expliqué, qu'un professeur en parle, mais faudrait pour ça qu'il connaisse lui même le sujet, c'est pas que de la théorique. J'ai un pote prof (d'anglais) qui s'est pris une mise à pied de 3 mois parce qu'il avait parlé de sexe en cours, ça m'a étonné. Et aussi un peu de pratique encadrée par une belle prof aurait été marrant 😎😎 Oops, je m'égare. Mais bon, rien que savoir qu'il y a un petit bouton magique chez les femmes devrait être connu de chacun.
  • Audrey
    Je sais pas trop, j'aurais aimé qu'on me parle plus du plaisir. Je me suis renseignée par moi-même aussi, sur le Web et sur les flyers des institutions (mutuelle, planning familial...)
  • Chrii
    Clairement dans les manuels , livres scolaires
  • Louis
    Avec une personne de mon âge ou un peu plus vieille et sans tabou ni gros blabla scientifique
  • Anonyme
    J'ai eu la chance d'en parler pas mal avec ma mère. Mais au collège, rien du tout ! On apprend tout sur l'anatomie masculine mais rien sur nous-mêmes :( je ne connaissais même pas le mot clitoris en rentrant au lycée, je ne savais pas ce que c'était alors que je connaissais tout le fonctionnement d'une verge. C'est quand même pas normal
  • Chloeoceane
    Au collège on a eu des interventions d’association et d’une gynécologue qui nous a parler de la contraception, et on a parler des insultes ( pute pour une femme, rien pour un homme ) mais le sujet n’a pas correctement été abordé, on est ressortie on ayant appris qu’une ou deux informations rien sur le plaisir, le clitoris, la durée moyenne, la taille moyenne, le conscentement, les jugements... j’aurai préféré qu’il soit plus approfondi, qu’en en parle plus sérieusement en cours. Que le sujet soit bcp moins tabou.
  • Anonyme
    Je suis lesbienne donc qu on parle des trois forme de sexualité sans préjugés ni discrimination!
  • Samuel
    J'aurais aimé qu'on m'en parle pas et que je découvre par moi même. Maintenant j'vais parler d'un truc + général, vous en avez pas marre que ce monde tourne autour du plaisir sexuel? Les valeurs se perdent, et la découverte du clitoris facilite pas la tâche, on se retrouve de + en + avec des femmes qui ne pensent qu'à ça et qui ne réfléchissent plus qu'avec le sexe, personne pense à l'amour en lui même ? Tout ça n'est qu'instinctif et les vrais valeurs humaines se perdent, en + c'est pas comme si c'était égal, les femmes ont un orgasme pas comparables à celui de l'homme ce qui fait que ce monde va devenir une orgie qui tourne autour du plaisir sexuel. Vu que les hommes sont biologiquement programmés pour faire des gosses à la chaîne et que les femmes deviennent de moins un moins pudiques, le monde ne va plus s'en sortir et la libération sexuelle va être une excuse de + pour les actes de viols et autre, et par pitié au lieu d'apprendre à vos gosses les valeurs sexuelles apprenez leur ce qui fait de nous des animaux évolués, laissez leur le choix d'être des nymphos ou pas, il y a déjà des livres pour gosses qui parle du plaisir c'est quoi ça! Enfin bref arrêter de tourner autour d'un plaisir bref et superficiel, signé un mec hétéro en couple qui en a marre de baiser sa copine nymphomane et d'être un objet sexuel.
  • Léa
    Avec l’école déjà on voit surtout les organes d’un homme et je trouve sa dommage car finalement on se connais pas tant que sa nous les femmes et les hommes nous connaissent pas non plus et sa crée un tentions
  • Fleur
    Eh bien j'aimerais qu'on aborde ça avec moi tout comme on parle de l'évolution des cours à l'école
  • Alassane
    Cela doit être en privée , à l'école
  • Lise
    Que n'importe qui peut en parler, sans problème, n'importe quand
  • Guillaume
    Je pense que j'ai direct tout compris grâce au cinéma donc ça va tranquille
  • Cathy
    Je suis la dernière sur 5enfants et ont est que des filles j'ai des parents très ouvert, et ensuite ont à pu éduquer mes neveux et nièces donc tout va bien
  • Augustin
    j'ai eu plusieurs cours dessus, dans différentes sections, comme un cours normal sauf que cela fait sourire 2, 3 personnes, mais ce n'est pas censé être un sujet tabou, je pense que c'est à prendre au sérieux bien plus que les autres cours car on est tous directement touché
  • Loic
    En en parlant franchement
  • Benoît
    En me faisant rencontrer une femme qui me plaise et puisse m'initier
  • Ivon Kastanoum
    Comme on l'aborde avec les autres ..
  • Cynthia
    Juste super librement pour montrer qu'il n'y a aucun tabou et que ça ne soit pas caché ou honteux
  • Esteban
    Ouvertement sans tabous
  • Anonyme
    Pas avec un manuel mais avec des discussions en petit groupes pas besoin de distribuer à tous le monde un manuel de comment sa marche le plus simple est d'en parler
  • Aurélie
    La distribution de ce genre de guide à consulter chez sois aurai été une bonne solution à l’adolescence pour en apprendre d’avantage sans s’exposer au jugement des autres. Mais la vrai solution ça aurai été / ça serai qu’étudier la sexualité féminine et le plaisir devienne normal et soit présenté au même titre que la sexualité masculine dans les manuels scolaires. Il est temps que les mœurs évoluent !
  • Gøgø
    Je sais qu'un jour j'attendrai quelq'un qui me ferait vraiment plaisir🥰😘😜
  • Lydia
    Discuter calmement avec ,expliquer,faire comprendre tout ce qui concerne l organe principal du plaisir chez la femme
  • Anonyme
    Je ne suis pas si vieux que ça, et pourtant lorsque l'on parlait de sexualité à l'école, jamais la notion de plaisir n'était abordé. J'ai appris l'existence du clitoris en écoutant mes partenaires sexuelles, c'est en pratiquant que j'ai su comprendre la définition du plaisir sexuel et comment le stimuler. C'est vrai que j'aurais bien aimé qu'on m'en parle avant, histoire d'avoir une théorie avant la pratique. Et quoi de mieux pour l'éducation (quelle qu'elle soit) que l'école ! Un petit cours ou deux sur ce thème n'auraient pas été de trop 👌
  • Justine
    J'aurais aimé qu'on en parle tout simplement. C'est dure d'en parler avec ses parents et a l'école le sujet n'était pas aborder. 1h de cours sur les moyens de contraception et la reproduction. Je me rappelle une vidéo où l'on voit un homme ejaculer car on nous explique qu'il eject du sperme lors de l'orgasme. Rien sur l'orgasme féminin. La sexualité aborde que pour la reproduction m'a laissé avec énormément que questions et beaucoup d'incompréhension de mon corps de jeune fille
  • Caleb Mohammed
    Je sais pas vraiment mais avec les photos à l'appuie je pense que ça peut aller
  • Jojo
    De façon Claire en rentrant plus dans les détails
  • Anthony
    Je n'ai jamais eu de problème avec ça, je me souviens qu'au collège on parlait déjà de sexualité (sans pratiquer) mais on savais comment ça marchait dans les grandes lignes au moins et puis le lycée est arrivé et les première aventure sexuelle sont arrivées et ce n'est pas parce qu'on connaît le sujet qu'on est direct un expert 😂. Ce qui m'as fait très peur en revanche c'est quand je suis entré en première année de fac et j'ai été CHOQUÉ par une fille que j'ai rencontré (qui est devenue mon amie) et qui ne connaissait rien de son propre corps. Elle ignorait tout elle savait que ça se passait entre ses jambes mais rien d'autre, le clitoris : jamais entendu parler. Elle ne connaissait rien au point de me demander à moi et à ma copine où était son vagin... (et pour ceux qui y ont pensé du coup elle ne mettait pas de tampons uniquement des serviettes vu qu'elle ne savait pas où mettre un tampon ! ). C'est tout de même incroyable que le sujet ne lui soit jamais venu de ses parents ou même à l'école. Heureusement elle a trouvé son bonheur avec un mec qui n'avait jamais rien fait mais qui connaissait le sujet. Enfin bref l'éducation sexuelle est un réel problème puisqu'elle n'est pas assez abordée pour certaines personnes et j'espère que cela changera n'en déplaise aux vieux c o n s qui ne veulent pas que leurs enfants entendent parler de sexe (ce qui est paradoxal puisqu'il l'ont pratiqué pour l'avoir justement 🤔)
  • Honorine
    J’aurais aimé connaître mon corps car encore aujourd’hui j’apprends des choses dessus, en partie grâce à cette série d’ailleurs. J’aurais aimé qu’on casse les tabous tout de suite au lieu de créer ce mur qui fait qu’on en parle jamais. Qu’on parle d’autres protections que la capote ou la pilule, ainsi que des mauvais effets. Et du plaisir au lieu de tout concentrer sur la procréation et les maladies.
  • Eddivaldo
    Comme je suis un mec. J'aime pas trop le contraception. Je pense que c'est pour les femmes
  • Nelson
    Des cours spécifiques sur le sujet ^^
  • Anaïs
    Et bien tout simplement que le plaisir soit abordé à l’école, et plus précisément le plaisir féminin car par exemple même si certains profs parlaient de masturbation masculine, le masturbation féminine n’a pas été abordée ne serait-ce qu’une fois
  • Elina
    Je n’ai pas eu de problème, car beaucoup de discussion avec ma mère ou encore ma soeur donc bien renseignée
  • Giancarlo
    En classe en S.V.T bien sur pour rester un minimum sérieux sur le sujet et se rendre compte de l'importance sur le cormd quoi, mais ce n'est pas vraiment côté déplacé mais en apprendre plus pour la science quoi
  • Thibaut
    Abordé Le Sujet De Sexualité Par Mensuel
  • Marie
    En petit groupe, que avec des personnes du même sexe
  • Sandrine
    Je n'est pas eu ce problème car j'ai des parents assez libre ,
  • Theo
    Qu’il y est de vrais intervention « d’éducation sexuelle » au collège et au lycée sur au moins une journée et qu’on ne parle pas que d’IST, attention c’est un sujet à ne pas négliger mais le plaisir solitaire et à plusieurs n’est pas à négligé aussi !
  • Hugues
    Toutes les manières me vont. S'ils peuvent mm montrer le clitoris en vrai ça me plaira 🤣🤣🤣
  • Sybelle
    Un manuel ou une série de façon décontracté pour combattre les clichés
  • Skylar
    J’aimerais qu’il soit aborder par des professionnels. Non pas en groupe à l’école mais seul à seul