Enjeux sociétaux

En juin c'est le mois des fiertés, mais comment ça a commencé ?

Du fin fond de New-York dans les années 70, aux grandes villes du monde entier, les gays prides réunissent des millions de personnes, militant pour un monde plus juste et égalitaire. Juin marque le début de ces rassemblements, mais comment tout à commencé ?

La suite de l'article se trouve dans Messenger
Clique pour en discuter avec Jam
👇

Par Jam, publié le 09/06/21 - Sources : tetu.com, lepetitjournal.com, www.peaches.fr, www.instagram.com, www.la-croix.com, France Culture, France Culture

Pour aller plus loin

  • D’ailleurs si t’as un témoignage ou des éclaircissements à apporter, n’hésite pas à le faire ici
    Une sélection de 48 réactions
  • Arthur
    Si on en faisait moins des caisses à se sujet en France les violences baisserais presque à coup sûr, en France l’homosexualité est accepté le travail est fait
  • Sacha
    C'est surtout grâce aux femmes trans, TDS (travailleuses du sexe) et Drag Queen de l'époque, comme Marsha P. Johnson et Sylvia Ribera, qu'est née la marche des fiertés !
  • Chloé
    Si on a autant de droits aujourd’hui (même si on ne peut pas encore parler d’égalité) c’est avant tout grâce à de grandes femmes trans comme Marsha P. Johnson !!! Le mois des fiertés permet à la communauté de se rassembler quand certains on tendance à se retourner les uns contre les autres. Ensemble on peut faire changer les choses et ça passe aussi par les allies montrant leur soutient à la cause, car plus on est et plus on se fera entendre ! ✊
  • Alexia
    Actuellement plusieurs personnes opérées dites binaire et intersexes ne veulent pas être assimilé au lobby LGBt qui est avant tout un lobby pour la cause homosexuelle
  • Lily
    Je déteste l'homophobie, ça m'écoeure ..
  • Victor
    Moi je suis hétérosexuel mais je soutiens à fond la communauté LGBT
  • Monique
    Je crois que c’est sur les homosexuels
  • Aubin
    Je déteste l'homosexualité
  • Julien
    Ok dit pride maintenant et non plus gay pride
  • Alicia
    Je suis bisexuelle donc je connais tres bien l'homophobie
  • Max
    Moi je trouve inquietant tout ce raffu partout. Media, film, série,
  • Elisa
    Le pinkwashing c'est de profiter du FÉMINISME pour faire des ventes, pas de la cause LGBT...
  • Louis
    Vivement que la société change et accepte toutes les personnes quelle que soit leur orientation sexuelle. Cela devient ridicule de voir les défenseurs d’une pensée archaïque monter au créneau dès qu’il s’agit d’apporter des droits qui relèvent de l’évidence, à une communauté comme une autre
  • Melyssa
    On a eu l'occasion d'en fêter a la maison, c'est une fête où on est libre de notre sexualité peu importe notre orientation hétéro gay poly amour !
  • Olivier
    Quand les gens comprendront que ce n’est pas un choix on aura bien avancé … c’est comme aimer les tomates et ne pas aimer les avocats… c’est comme ça, ça ne s’explique pas
  • Alexandre
    Deux films nommés stonewall sont intéressants pour connaître l'origine de la gay pride
  • Arnaud
    je suis pas concerné par ces situations ,
  • Louve
    C'est les violences qu'ils subissent, c'est horrible, cruel 😱😱😢😢😢😢
  • Lo
    Je sais pas, mais genrer les personnes NB correctement sur votre bot, c'est toujours pas fait, et c'est aussi du Pinkwashing de votre part de ne pas le faire tout en promouvant nos droits. Signé: un trans en colère qui en a raz le bol d'être genré au féminin par votre bot.
  • Anonyme
    Oui bonsoir c’est juste pour dire qu’on dit « Pride » et pas « Gay Pride », bisous
  • Adrien
    Au lieu de dire "gay pride", c'est mieux de dire "pride", marche des fiertés, ou marche des fiertés LGBTQIA+ parce que la lutte ne concerne pas que les gay
  • Ash
    On veut la PMA pour toustes, la fin des mutilations sur les personnes intersexes, la fin de thérapie de conversion (toujours légal en france !) qui est de la torture pur et simple, on veut la reconnaissance des personne non binaire à l'état civil. Non, la pride c'est pas juste se balader avec un drapeau. La pride, c'est pour manifester.
  • Anonyme
    L’arc-en-ciel n’est pas une marque de soutien, la limite est fragile entre le soutien et l’appropriation stéréotypée
  • Mary-Ann
    Une amie qui est maintenant un ami c'est fait rejeter pas ses "amis" parce que c'était un trans je suis l'une des seules personne a être resté prêt de lui à cette période de sa vie quand même sa famille était déçu de lui (il ne sais pas fait viré de chez lui mais ses parents utilise les mauvais prénom pour le désigner)
  • Faika
    Pourquoi autant de torture? Tout ce que je peux souligner :LOVE IS LOVE 💙🤎🖤💜💚💛🧡❤
  • Alexia
    Je pense que les médias amalgames trop les personnes opérées binaire et intersexes ils n'ont strictement rien à voir la cause Transgenres non binaire , tout mélanger n'est pas cool surtout pour les personnes opérées hors lobbying LGBt !
  • Melissa
    La Pride où marche des fiertés est une revendication et une manifestation pour dénoncer les inégalités et les stéréotypes entre les personnes entrant dans la norme cis - hetero et ceux qui ne le sont pas. Les Droits de L’Homme concernent chaque être humain sur terre alors pourquoi les personnes LGBTQIA+ devraient être traité différemment ? Chaque être humain devrait avoir les mêmes droits que les autres.
  • Nils
    On peut être LGBT sans être militant. Et la Pride n'est pas une obligation 😉
  • Ysmael
    Encore un article ultra engagé et tout sauf objectif !
  • Andrew
    Le mieux serais de ne plus dire "Gay Pride" mais plutôt simplement "Pride" parce c'est un mouvement pas seulement pour les personnes "gay". Je rejoins aussi le fait qu'il y a au final que peu d'infos et qu'on retiens simplement que c'est une manifestation de personnes multicolores qui ne font que s'amuser. C'est bien plus que ça puis on a tendance à oublier l'histoire. Exclure les personnes, trans, intersexe et autres des luttes, combats c'est effacer, et surtout oublier avec qui tout le mouvement est né à Stonewall
  • Anonyme
    Actuellement le débat est toujours d’actualité, la violence n’est pas la même mais elle est toujours présente (le taux de suicide des LGBTQ+ reste élevé)
  • Lillah
    on ne dit pas la gay pride mais la pride tout court !
  • Mamadou Aliou
    Photos de Sékou Touré
  • Tiphaine
    Il est important que chacun.e prenne conscience que c'est toustes ensemble qu'on fera avancer les choses, les personnes concernées et leurs soutiens !
  • Ben
    En France, tout le monde utilise le terme "Gay Pride", ce qui n'est plus le cas depuis au moins 15 ans dans les pays anglo-saxons. Le terme "Marche des Fiertés" est plus représentatif : il n'y a pas que des hommes gays qui marchent, mais aussi des femmes lesbiennes, des hommes et des femmes bisexuel(le)s, des personnes trans, des familles, des enfants, des alliés... 🏳️‍🌈
  • Joel
    Il faudrait éviter de dire « gay prise » mais plutôt « pride » ou « marche des fiertés » qui sont des termes plus inclusifs (en effet il n’y a pas que des gays à la prise mais l’ensemble de la communauté LGBTQ+)
  • Jennifer
    Juste laisser les gens libre d'être qui ils sont ça serait bien et mettre des noms et les accepter sans les exclure 💪 On a tous le droit d'être différent ✌
  • Liliane
    La nature reviens toujours à Elle-même
  • Laurine
    Il a une info que tu as manqué et qui est importante pour l’Histoire! Cette rébellion au Stonewall a été commencée par une femme trans Noire, Marsha P. Johnson, elle est connue pour avoir lancé la première pierre sur la police, en signe de rébellion. C’est important car encore aujourd’hui dans la communauté, il a beaucoup de racisme ou de transphobie, et les personnes trans de couleurs sont la minorité la plus touchée par les agressions haineuses. C’est donc important de savoir que c’est grâce à elles qu’on en est là aujourd’hui ☺️
  • Kris
    Aujourd'hui, on parle plus de "pride" que de "gay pride" parce qu'il y a bien plus que des personnes gays (trans, intersexe, pan, asexuel, etc...)
  • Yannick
    Je suis pour les manifestations
  • Clara
    Salut c'est pour signaler qu'il y a une erreur dans les dates, les émeutes de stonewall datent de 1969 et pas de 1979
  • Océane
    Je suis bi depuis petite : à l'école, j'avais une amoureuse. J'ai également eu des amoureux. En grandissnt, je me suis majoritairement intéressée aux hommes, mais je suis restée attirée par les femmes, sans pour autant me mettre en couple avec une personne de même sexe que moi. C'est sans doute pour ça que mes parents ne m'ont pas crue quand j'ai fait mon coming out : ils ne m'ont jamais vue avec une fille et croient que c'est "encore un truc que tu racontes pour éviter de faire comme tout le monde et pour emmerder les gens".
  • Eloïse
    Etant pansexuelle j'ai manifesté plusieurs fois pendant la gay pride et je défends les droits de tous : homo, hétéro, bi, pan, trans Tout le monde a le droit d'être libre de son apparence et de ses sentiments !!
  • Vincent
    j'en ai rien à battre de cette cause
  • Adam
    vous avez oublié de parler de Marsha P. Johnson toute une série sur l’origine de la pride et à aucun moment vous écrivez son nom ? honteux c’est la femme trans qui a lancé et fait perdurer les émeutes de stonewall femme trans travailleuse du sexe et racisée, Marsha est une piqure de rappel qu’on ne fera jamais rien bouger sans les minorités et sans les travailleurs et travailleuses du sexe. say her name.
  • Sophie
    Je suis fier d’être lesbienne 🏳️‍🌈
  • Maëlle
    Ma compagne est trans et ma principale peur dans son processus de transition c’est qu’elle subisse des violences. C’est si triste qu’on en soit encore là aujourd’hui…

Envie d'en lire plus ? 👇

Discuter d'autres sujets 💬