Enjeux sociétaux

La cancel culture : faut-il exclure les personnes jugées problématiques ?

Que faire quand une personne tient des propos racistes, se comporte en agresseur, ou se sert de sa position pour nuire aux autres ? Comment interpeller la justice, surtout quand il s'agit d'une personne influente ? C'est le but de la cancel culture. Mais est-elle vraiment efficace ?

La suite de l'article se trouve dans Messenger
Clique pour en discuter avec Jam
👇

Par Jam, publié le 01/03/21 - Sources : www.youtube.com, www.youtube.com, www.youtube.com, www.youtube.com, France Culture, Neon Mag, www.madmoizelle.com, Slate

Pour aller plus loin

  • C’est quoi ton avis sur la cancel culture ? Pourquoi t’es plutôt pour ou contre ?
    Une sélection de 203 réactions
  • Bora
    je trouve que c’est bon de pouvoir choisir ce qui nous entoure, c’est à dire de choisir ses propres répères, mais il faut quand-même rester éveillé et ne pas tomber dans le déni
  • Loukmane
    J'en suis pour, puisque cela permet d'amoindrir le nombre de cybercriminels
  • Mai-Liên
    Pas pour ou pas contre, mais je pense que la cancel culture est le signal d'une faille dans notre fonctionnement, notre incapacité à soigner et réparer les injustices et les souffrances (car au final, tout ne se règle pas non plus avec une décision de tribunal). Elle indique que l'implication de la "communauté" est nécessaire pour faire justice, dans la reconnaissance d'une injustice, mais aussi dans la reconstruction.
  • Akande
    Certains utilisent la cancel culture pour faire mal à leurs rivaux et surtout là où on s'entend le moindre.
  • Anonyme
    tout le monde se décharge comme des putes
  • Ymellia
    L'idée est bonne, mais l'effet de groupe annule malheureusement certaines compétences comme "l'esprit critique" "l'empathie", le "pardon" et la violence psychologique n'est jamais une solution, les gens n'ont parfois aucune limite dans leurs propos et harceler une personne problèmatique et également un comportement répréhensible et très problématique. Alors faire partie de la solution : oui ! Devenir un problème : non !
  • Christl
    plutôt contre Le jugement est trop hâtif et les gens ne vérifient pas les infos. Je trouve ça dangereux même. Et franchement le droit à l'erreur on en parle ? naît-on bon ? ou le devient-on au travers de nos erreurs et de celles des autres ? Voilà de quoi plancher Jam
  • Jean-Sébastien
    Relayer une information vérifiée et sûre a 100%, pourquoi pas ... mais se prendre Pour un juge, ce qui est tentant vu le nombre d'injustices impunies, Non ! Car on va forcément commettre un jour ou l'autre une erreur de jugement, et devenir ce qu'on cherche à dénoncer.
  • Perlebeni
    La justice est la pour tour réglé a sa maniere donc je me dire si tu fais quelques chose de mauvaise et que l'on t attrapes forcé justice sera rendu tour tourne au tour de la justice donc justice
  • Nisrine
    comme ça a été dit cela permet aux minorités d'exprimer leur sentiment sur qq chose qui etait considérer normal par beaucoup. Les personnes qui subissent le cancel culture ne sont pas des saints qui ont fautés, on parle de personne qui ont souvent des propos racistes, homophobes, sexistes etc... sans le cancel culture, les gens seraient encore entrain d'utiliser des insultes racistes comme nègres, bougnoules. Le cancel culture est une suite logique, pendant des années des personnes se permettaient des propos sur internet qu'elles n'auraient jamais osé dire en irl, ajd c'est fini. Avant la justice ne punissait pas les propos rzcistes d'internet dont la naissance du cancel culture par manque de justice!! la cancel culture a permis d'avancer sur enormement de lutte et de faire prendre conscience ce qui est correct ou pas correct. En parlant de pardon, le pardon n'existe pas non plus pour les prisonniers sortis de prison, les personnes qui ont purgés leurs peines ont tjrs du mal à se reinserer dans la societe car on ne lui laisse pas sa chance. les personnes qui sont meurtriers sont rarements pardonnés. Donc le pardon n'existe pas autant dans la cancel culture autant dans le contexte de peine purgés.
  • Gregory
    Vu le temps passé sur les réseaux on. Défini des amis le caractère sexuel ou drague de notre époque explique mal les possibilité de relation ça reste très superficiel alors prendre parti c'est s'exposer à des comportement irritant insistant ou vexant
  • Mohamed
    Tout dépend de l'interprétation de chacun. Son éthique et sa morale
  • Anthony
    Beh c'est à dire que si un groupe de personne se met à boycotter une seule personne, pour se défendre cette personne doit créer une communauté assez grande pour se défendre. Et ca c'est laid ! La justice est assez compliqué comme ça, si en plus il existe une justice numérique avec des groupes twitter qui se combattent pour avoir raison sur le sort d'un tel ou un telle c'est n'importe quoi non ? Et les personnes populaire c'est délicat car elles sont aux centres des attentions
  • Marion
    Assez mitigé.. les menaces et accusations sont souvent disproportionnée..
  • Christian
    C'est bien mais il ne faut pas dépasser certaines limites.Pas de Fake news , ni de menaces de mort...
  • Marc
    C est dangereux on peut détruire 1 vie c est à la justice de juger il on les élément à charge et à décharge sur les réseaux sociaux ce ne sont que des rumeurs
  • Mariejose
    que tu veux je t’aime t’aime bisous 😗 tu veux te voir le petit chien 🐶 tu veux me dire bisous je te dis je vais te laisser faire je suis très très fort 💪 je suis
  • Emilie
    Je suis contre la dénonciation d'individus. Mais cela permet néanmoins de soulever des problématiques qui n'ont pas forcément été entendues (Metoo, MetooIncest,...). De toute évidence notre système ne fonctionne pas comme il devrait. Donc même si je suis contre le lynchage public, il fait admettre qu'elle met en lumière des failles de justice. En revanche, le problème des réseaux, c'est l'incapacité de se contenir et le manque de respect des gens tout court. C'est n'imp. On s'emballe pour tout.
  • Kris
    Je pense que c'est important de dénoncer de mauvais comportements, des paroles blessantes ou désobligeantes, que ça peut être plus efficace de le dénoncer sur les réseaux plutôt qu'à la police. Mais les gens (surtout sur Twitter) abusent largement du pouvoir que donnent les réseaux sociaux et vont souvent trop loin. Si on veut dénoncer ou faire comprendre que c'est mal de faire tels ou telles choses, pas besoin d'insulter ou de menacer, parce qu'au final tu deviens la personne qui est en tort et ça n'avance à rien a part te mettre dans la case des gens violents.
  • Fabien
    Je ne suis ni pour ni contre la cancel culture. Il y a des côtés oisifs et négatif. Le positif est que ca donne une visibilité aux personnes qui dénoncent des faits choses qu'elles n'ont pas forcément avec la justice (refus de prendre des plaintes par la justice etc...) et c'est une bonne chose ce la permet de "rendre le monde meilleur". L'effet négatif qui en découle par contre est le déversement de haine que cela pour avoir sur certaines personnes qui ont été dénonce sur les réseaux sociaux (menace de morts insulte etc...). Le fait que certaines personnes subissent de faussent accusation ou perdent leur emploi suite à cela alors qu'il n'y a pas eu de jugement de la part de la justice est assez pervers je trouve.
  • Gareth
    Ça devient n'importe quoi rien que l'affaire du baiser non consentis dans blanche neige
  • Anonyme
    Je déteste la curée d un groupe sur une personne Je trouve que souvent les discussions s enveniment Je suis pour la compréhension et le pardon
  • Kevin
    Je pense surtout qu'il faut dissocier la création artistique de la personne un oeuvre reste une oeuvre quoi que l'auteur de cette dernière pense ou fait la cancel culture est une forme de négation de la culture elle même
  • Jonas
    Je suis plus où pour la cancel culture: Parce que souvent certaines personnes font circulé des informations non-avéré simplement parce qu'ils veulent ternir l'image d'une personne où encore pour la quête des vues et des mentions j'aimes...
  • Rachel
    Je pense qu'on se lâcherait moins sur le net, si la justice appliquait les lois existante. Y'a certes un soucis internet mais je ne peux pas le dissocier des problèmes sociaux. Combien de crimes tus et dissimulés avant que l'opinion publique ne s'en mêle ? Enfin bref, ya rien qui va
  • Arnaud
    je suis contre , à cause de la rumeur , même fondée sur un fait avéré , qui va amener à amplifier à partir de suppositions , et ausis à cause du droit à la vie privée , la liberté de conscience ,ce genre de choses
  • Caroline
    Je suis contre car il y a beaucoup de préjugés par méchanceté ou jalousie
  • Wizo
    Je pense que c’est un sujet plus compliqué que ça pour être pour ou contre. je ne suis ni juge ni psy pour me permettre de donner des jugements
  • Anonyme
    Faire comprendre à quelqu'un qu'il dérange = ok, mais rajouter de l'acharnement à une situation déjà difficile, à part procurer de la haine et de la frustration ça n'a aucune utilité. Ça ouvre une porte aux gens qui adorent critiquer et railler pour des raisons qu'eux même ignorent. C'est pas constructif
  • Kanto
    Je suis totalement contre, parce que les condamnations sont totalement excessives; le but devrait être de corriger la personne, de lui ouvrir les yeux sur les erreurs. De plus, l'entourage de la personne est aussi stygmatisé, juste parce qu'il le connaît! Et c'est totalement injuste. On ne reconnaît pas non plus la possibilité que chacun fasse des erreurs, ni la capacité de changer, de devenir une meilleure personne.
  • Ous-By
    J'suis contre parce que les gents aime se mettre dans des choses qui ne les regarde pas.
  • Maël
    Contre. Pour le bien de la démocratie, seule les instances de justices devraient punir les comportements répréhensibles. La cancel culture ou justice populaire n'est jamais modérée et peut ruiner la vie de gens innocents ou qui ne méritent pas une telle sanction.
  • Gabriel
    C’est un nouveau truc à la con comme les twittos et notre cyber génération de merde à l’habitude de faire
  • Irene
    En France c'est la dictature
  • Sven Albedo
    Suis contre et je trouve ça stupide. Surtout quand des jeunes ne connaissant rien à l'histoire ou la politique condamnent un Churchill parce qu'il aurait tenu des propos racistes, jusqu'à changer le nom de 2 lycées qui portent son nom. Dégueulasse
  • Arthur
    Utilisé par des gauchistes pour censurer ceux qui pensent pas comme eux
  • Wafa
    La contre-culture ou contreculture désigne une culture qui s'oppose à l'idéologie dominante. Il s'agit d'un mouvement contestataire. Une même société peut connaître plusieurs contre-cultures de manière simultanée ... selon les époques, à la contreculture : le féminisme la musique contestataire l'underground artistique les arts de la rue le dadaïsme le surréalisme le situationnisme
  • Edvard
    Je suis pour car certains propos racistes ou homophobe ne peuvent plus être tolérés cependant comme pour toutes choses il faut une certaine mesure
  • Alexis
    Ça peut être une bonne chose mais les menaces de mort et les faux témoignage sont trop nombreux c'est risqué de tout croire
  • Mariejose
    Je ne suis pas trop au courant mais je croi que chacun a son avis et il est persuadé d’avoir raison.....
  • Josh
    Je suis complètement contre par le simple fait que je ne crois pas du tout à un environnement plus sain via ce biais. La preuve : une fois la personne affichée, on la harcèle, encore et encore, toute sa vie. Et le harcèlement c’est quoi ? Bah c’est un comportement problématique. Donc on remplace un problème par un autre.
  • Henry Joel
    je suis contre cancel culture, parce que qui : je n’aime pas la supprimer d’artiste, d’historique et de personnages que préfère.
  • Marc
    N importe qui peut divulguer des témoignages sans savoir si c est la vérité juste parce qu'il n aime pas IA personne ou il as lu des rumeurs sans vérifier
  • Juliette
    je suis pour le boycott car c'est un moyen efficace de faire oublier quelqu'un sans que ce soit trop violent... mais pour ce qui est des dénonciations, je suis mitigée... la justice française condamne peu et est très lente, donc il ne me parait pas incohérent que certaines victimes souhaitent dénoncer publiquement leur agresseurs...
  • Fred
    totalement contre car un humain c'est complexe et loin d'être tout noir ou tout blanc on a un système de justice il est là pour ça.
  • Anonyme
    Il n'y aurait pas de cancel culture si la justice anticipait ce genre de probleme
  • Bora
    je pense qu’il faut l’évaluer cas par cas et y réfléchir pour que ça ne devienne pas une simple impulsion, ce serait mieux de la remplacer par des critiques positives
  • Dorian
    Je suis POUR quand on parle de sujet grave ! Du genre viol, agression, maltraitance ( animal, etc.. ) mais je suis CONTRE les abuseurs qui crient au racisme pour tout et rien, comme la fille de l’avion cité plus haut, certes c’est de l’humour noir voir très noir pour certain mais tout est relatif faut pas deconner c’est de l’humour ! C’était sûrement pas dans le but d’attaquer quelqu’un donc après si les gens prennent tout pour eux on y peut rien 🤷🏽‍♂️
  • Romain
    Non à la réécriture de l'Histoire. Non à une minorité bien pensante, qui semble eriger la dénonciation au rang d'art et de seul centre de leur misérable vie. Non au personne qui se prononce sur des sujets si complexe qu'il ne peuvent en parler sans faire de grossières et coûteuse erreurs. Non au personnes ayant détourné le formidable outil du 21 ème siècle pour leurs simples intérêts prosélytes. Non au politiquement correct de gauche. Non aux influenceurs dénonciateurs qui utilise des faits parfois gravissimes pour se faire de l'argent et de la notoriété plus facilement.
  • Kenny
    La cancel culture fait partie d'un mouvement de victimisation qui poussent les gens à pleurer pour des détails et attaquer des personnes qui ont réussi parfois à l'aide de fausses infos. Un mouvement qui certes pourrait avoir bon font au départ mais dont les mécanismes sont réellement horribles, entre harcèlement, et meurtres sociaux, les "justiciers" deviennent les bourreaux. Selon moi la loi par la majorité n'a pas sa place dans la société et encore moins sur les réseaux, c'est à une justice neutre et rationnelle qu'il nous faut.
  • Anonyme
    Je suis pas pour car il y a la présomption d'innocence qui devrait être mise en avant, avant de faire une polémique sans fondement avéré qui peut ruiner la vie d'une personne innocente
  • Doris
    Toutes les personnes méritent une seconde chance
  • Elodie
    Contre, tout le monde a la liberté d'expression, et l'opinion publique s'éloigne souvent de la vérité.
  • Caroline
    Je suis contre, c’est solliciter, créer des problèmes pour faire la une
  • Laurent
    Pour le fait de dénoncer si cest un moyen de faire entendre ce qui n'est pas possible autrement harcèlement... contre le lynchage et les injonctions aux autres
  • Alexandre
    La cancel culture comme dis dans son nom, fais une sorte d'"annulation sociale" vis à vis des individus qui seraient "problématique" dû à leurs opinions, points de vus, ou même simplement des propos. Le problème est que cela mène à une censure de la parole et force les personnes à se lisser pour ne pas paraître pour des racistes, des homophobes, des sexistes, voir même parfois des fascistes. Ainsi des individus se voient parfois exclure et harceler des messages de haines et de morts, simplement à cause d'une mauvaise blague. On se retrouve donc avec un mouvement dont le principe est salutaire mais qui utilise des méthodes et un mode d'opération plus que discutable.
  • Timothée
    Les minorités ont les mêmes droit que les autres en France
  • Assia
    C est cool mais on allume la mèche ou on rajoute l'huile sur le feu
  • Lio
    La justice dans nos pays est devenu une affaire de riches , le seul moyens que les moins riches ont en se moment est de dénoncer ces injustices dans les réseaux sociaux
  • Thibault
    Plutôt contre, les conséquences de se faire cancel, les répercussion etc peuvent être bien pire qu'une décision de justice surtout pour des faits qui ne sont pas forcément vrai ni grave et qui ne sont pas non plus considéré comme des délit . Je trouve ça globalement absurde que la liberté d'expression sois régie par une morale qui est de plus en plus extrémiste. Et je suis tout simplement contre le harcèlement d'une quelconque manière qu'il sois. Cela étant dis les personnes intégrées dans des groupes qui pratiques le cancel doivent se sentir tellement puissant et intouchables qu'ils n'y vois aucun mal et même qu'ils rendent justice au Monde entier. Fin bref la cancel culture est hypocrite
  • Maëva
    Contre, il faut laisser les personnes compétentes pour juger ceux qui sont en faute car sur les réseaux il y a un envenimement tel et des infox que ça devient n’importe quoi. Tout lenmonde croit avoir la vérité et prônent des paroles parfois fausses ou exagérées. Un juge est plus apte. Et pourquoi traîner Quelqu’un dans la boue comme ça ? Même si elle est en tord. Je comprends pas.
  • Lorène
    Il y a de nombreux paramètres à prendre en compte avant un jugement. La justice en est le garant, pas la masse populaire
  • Joëlle
    Les réseaux sociaux ne sont pas la justice, on peut se tromper lourdement et nuire
  • Mathilde
    C’est une connerie qui ne fait qu’aggraver la suspicion et la division entre humains et très facile aussi caché derrière son écran de lyncher qqun, et ça bousille à vie la personne. Je suis totalement opposée à cette idéologie là
  • Anonyme
    Ce n'est pas aux citoyens de juger et encore moins sur les réseaux sociaux.
  • Marc
    Contre c est à la justice de faire connaître la vérité les réseaux sociaux peuvent alimenter de la haine sans savoir le vrai du faux
  • Abdoulazis
    Pour par ce que c'est une libre d'expression quand t'on a une explication légal qui facilite une réalité juste pur.contre par ce c'est une réalité bergère qui montre juste la transparence oculaire ou auditifs
  • Marie Ange
    On ne peut se substituer à la justice Débattre,écouter ,réfléchir,oui Juger est une profession
  • Loïs
    C’est un symptôme de notre société qui dégénère
  • Gregory
    Le gd defouloir c'est les réseau il ne faut pas trop faire confiance car le mépris viens s'installer chez ceux pour qui parler est leur seul moyen de liberté quand tu leur enleve cette bénédiction ils dsen vont mais certaines pers sont avares en sentiments et pensent que communiquer c'est ultra personnel. Alors ils en profitent et te font payer tes erreurs
  • Kira
    Je trouve que le principe est pas mal. Pour une personne publique cela permet au lieu de lui donner la parole à elle et ses idées de l’effacer. C’est à l’entourage d’une personne de l’aider à avancer et de l’éduquer et les gens sur les lieux publics ne doivent pas faire les frais de tout ça. Par contre l’impossibilité de retour en arrière me dérange. Nous évoluons tous et nous apprenons tout les jours. Il faudrai permettre aux personnes de s’excuser et de revenir une fois éduquées.
  • Anonyme
    Je trouve que ça peut permettre de débloquer des situations (affaire Weinstein) C’est intéressant comme intermédiaire, pour des personnes qui ont un comportement qui nuisent aux autres et qui disposent de beaucoup plus de ressources pour se défendre Après, le fait que ce soit systématique est justement problématique actuellement, le recours en justice reste important
  • Nicolas
    Ca part d'un bon sentiment, mais il n'y a pas de garde-fou pour s'assurer d'un traitement juste des personnes canceled. Aussi, la vérification des sources pose problème
  • Linthior
    Pourquoi à chaque fois tu me donne mauvaise réponse
  • Zlathom
    Pour que les gens sachent la vérité en cas de comportement problématique, et le comportement reproché peut peut-être être corrigé
  • Claire
    Je ne sais pas de quoi l on parle quand je lis boycotter, pour des faits qui conduiraient à cette attitude, en effet, je trouverais qu un juge est inutile et encore, à partir de quoi, l on peut penser cela. Quant au juge, est il toujours nécessaire et utile, je ne sais pas, je n en suis pas toujours convaincue mais je n ai pas de connaissance dans ce domaine, ce sont des déductions certainement arbitraires de ma part..
  • Anonyme
    La cancel culture, selon moi, c'est la dénonciation de comportements maladroits : Sia qui fait une musique sur l'autisme sans danseurs autistes, Rihanna qui reprend dans son défilé des paroles saintes remixées en musique... La cancel culture est géniale lorsqu'il s'agit d'affaires graves (telle l'affaire de séquestrations, harcèlement sexuel et abus de pouvoirs visant Moha la squale), mais cela devient parfois la course à l'irréprochable.
  • Vincent
    Une petite minorité agissante qui détruit la vie de personnes ciblées, souvent pour de simples paroles malheureuses, mais parfois même pour la simple expression d'une opinion, en agitant cyniquement le motif de "justice" "sociale". Les gens qui pratiquent la cancel culture sont un danger pour la société, ils créent la peur de s'exprimer.
  • Virginie
    La liberté d EXPRESSION cont a En a besoin moi j suis paraplégique EMPUTEE bi tibial avec un cancer du sein depuis mes 19ans je me bat chaque jrs contre l injustice ( les perveres violeurs. Il faut parler pour que notee paye arrete de tuer des gamins dans les quartiers. Il ya beaucoup a dire tu sait mais oui il faut rester branché conecter ♿🎗🙏🏼😘☕🐕👍🏽😊🌹je t aime BIEN JAM BISOUS
  • Hamid
    Je suis mitige car les vendettas nont jamais produit du bien
  • Lucas
    Je suis d’accord sur le principe mais malheureusement les personnes qui la pratique ne sont pas forcément les mieux placés et crient à l’injustice et à la révolution
  • Lilith
    Je suis mitigée parce que d'un côté on peut pas laisser des comportements problématiques impunis mais le problème est que ça va souvent trop loin
  • Anonyme
    Je suis pour le fait de laisser place aux victimes, qu’elles puissent s’exprimer si cela peut leur permettre de se sentir mieux. Mais ce qui me dérange c’est le lynchage qui en suit, parfois (souvent) violant. Si tu n’aimes pas quelqu’un, tu peux l’exprimer sans pour autant menacer la personne. Un tel à fait une chose répréhensible, si ça peut te sembler utile tu peux lui dire sans insulter toute sa famille.
  • Pétronille
    hair quelqu'un à titre perso pour des spéculations tout aussi perso, ça regarde que toi MAIS si tu commence à diffuser tes spéculations en incitant les autres, explicitement ou non, à penser comme toi sachant qu'il y a pas de certitude sur les faits au mieux c'est une incitation à la haine, au pire c'est une diffamation tu peux pas relayer des fats spéculés sans que ça nuise, parce que ça change forcément l'opinion des gens et ça peut causer des vrais dommages genre on peut te refuser un emploi pour des soupçons, c'est totalement légal, c'est l'employeux qui décide y'a qu'à voir johnny depp et amber truc tous les deux accusés de violence sur l'autre tous les deux dans la merde médiatique et profesionnelle
  • Anonyme
    je n'ai pas spécialement d'avis négatif ou positif Au final se que je retiens c'est que même si on laisse les minorités, des personnes qui n'ont jamais la parole donner leur avis et témoignage cela ne change guère les choses.. Au final il y a toujours des personnes qui vont inventer des bobards pour que l'attention soi sur eux, d'autres qui vont cracher leur haine sur d'autres et bien sûr ceuc qui le font pour de bonnes raisons. Mais finalement quand on regarde bien ça a toujours été comme ça.😒 Finalement la différence c'est que maintenant c'est encore plus visible. 🤷‍♀️
  • Filomena
    Je ne sepas que vous parler
  • Maëva
    cancel culture que quand la personne ne veut pas s’excuser et qui assume ses paroles/actes. Je suis plutôt contre car les gens cancelled des personnes pour des erreurs du passé et que, entre deux, la personne cancelled s’est excusé mais les gens s’en battent les couilles et ne veut rien entendre. Les gens ne voient pas les nuances de gris et ne connaissent la présomption d’innocence, je me dis que si la cancel culture serait limitée, ça serait bien mieux
  • Na
    Je suis congre parce que déjà je n'aime pas personnellement boycotter les gens et surtout je déteste les personnes racistes. Mes gens Qui jugent alors qu'ils connaissent rien sur son passée ni son avenir. Les gens d'aujourd'hui devraient s'occuper de leur peau et non des autres
  • Aymeric
    Contre, parce que ce sont les plus populaires et non pas les plus renseignés qui ont le plus de poids
  • Lauryne
    Je suis un peu contre pcq cest faire ce quils font aux autres donc on devient nous même quelquun comme eux cest débile
  • Baptiste
    Je suis contre, ça donne l'occasion à de fausse victimes de briller un moment... La libération de la parole doit se faire dans les commissariat, dans les palais de justice. Cette culture du politiquement correct et mpeche et contraint la liberté d'expression, même sur nos réseaux. 2 blagues sont mal interprété et bim on est évincé d'un concours
  • Margaux
    Contre la cancel culture. La justice populaire a prouvé qu'elle était aussi condamnable que ce qu'elle condamne elle même. Le problème restera toujours l'absence de proportionnalité. Si la justice professionnelle existe, il y a une raison. Le lynchage, quel qu'il soit, n'est jamais la bonne réponse.
  • Amadou Baba
    Je suis pour mais à condition que cela écarte les obstacles épistémologiques.Que ce phénomène soit mûri d'une base scientifique car la morale aussi à une science. L'objectivité,la raison suffisante étayée par l'universalité des règles comme les droits humains et se faire aujourd'hui un profil d'humain universel dont partout où l'on se trouve géographiquement que ces règles cardinales soient observées pour un monde dépourvu de gangue humaine..Merci bien cordialement.
  • Andreas
    Je suis neutre car je ne connais pas assez le sujet pour m'avancer dessus
  • Marion
    Ce n’est pas en bannissant la parole de certains que leurs idées disparaissent. Je pense qu’il vaut mieux garder un œil dessus et essayer de discuter plutôt que de bannir et de ne plus connaître leurs moyens de communication
  • Mathias
    Complètement contre, c’est dangereux et les notions de bien ou mauvais peuvent être attribuées sans contexte contrairement à une interaction dans la rue par exemple, c’est hyper complexe et les enjeux trop importants et non maîtrisés pour pouvoir approuver
  • Laureen
    Je suis plutôt pour car c'est essentiel pour des personnes comme Polanski, quand personne ne se bouge pour le faire condamné ou au moins ne plus l'inviter dans les grands événements... Cela reste un choix personnel maintenant je suis pour bien qu'il y ai des repercussions, il faut penser ce qu'on poste en public.... Sur les réseaux les gens n'ont normalement pas 14 ans quoi
  • Fred
    Totalement contre. Trop sensible à l’opinion populaire, aux courant de pensée.
  • Mahault
    Je pense que les célébrités doivent se rendre compte qu'elles "ont un grand pouvoir qui implique de grandes responsabilités". Avoir un public, parfois jeune et en construction, souvent immense, ça rend tout ce que tu exprimes publiquement peu anodin. Si tu ne peux pas te faire confiance pour être carré ou bien pour assumer tes opinions et leurs éventuelles conséquences il suffit d'engager un responsable d'image et relation publique 🤷‍♀️ Aujourd'hui je pense que les célébrités n'ont plus vraiment d'excuses. Et que lorsque qu'elles ont des dérapages ou que des révélations surviennent, c'est aussi leur job de se positionner clairement, de s'excuser, d'essayer de réparer,..etc sinon le cancel qui leur pend au nez ne sera que mérité 🤷‍♀️ En revanche une personne lambda qui se prend ce genre de déferlante, quoi qu'elle ai fait, je pense pas que ce soit positif. Passer de l'anonymat à l'ennemi public numéro 1 c'est une violence qui laisse quasi aucune chance à une démarche de réparation de ses erreurs et a une réhabilitation.. Puis ce que tu exprime sur les réseaux n'a pas du tout le même impacte de masse.
  • Tiphaine
    La cancel culture peut-être un moyen de dénoncer des problématiques ancrées pour permettre de changer les mentalités. En revanche ça ne doit pas nous donner le droit de détruire une vie..

Envie d'en lire plus ? 👇

Discuter d'autres sujets 💬