Enjeux sociétaux

Comment protéger nos agriculteurs ?

Des centaines d'agriculteurs dénoncent l'agribashing et les accords internationaux comme le CETA favorisant une concurrence déloyale.

Pour aller plus loin

  • Tu penses que c'est quoi les mesures à adopter pour protéger nos agriculteurs ?
    Une sélection de 200 réactions
  • Andre
    Limiter les importations, sanctionner les pays qui exportent souvent illégalement des denrées que nos agriculteurs ont du mal a vendre à bas prix, et sanctionner les grandes surfaces qui achètent à des prix dérisoires pour revendre dix fois plus cher.
  • Ferdinand Jolly
    Nous devons investir dans l'agriculture plus que les autres domaines
  • Adélaïde
    Ne faire que des produits locaux
  • Catia
    Leur donner plus d argent car ce n est pas toute personne qui le font
  • Di
    Mon oncle est un agriculteur bio, il en chie tous les jours parce que la grande distribution lui achète ces produits à un prix dérisoire. Il travail comme un fou pour presque rien.
  • Boris
    Mettre les ressources financières a leurs dispositions
  • Romantique
    Pour moi vou mieux que on partage an semble on lésé hypocrisie
  • Anonyme
    C'est de produire une agriculture saine mais en réduisant la quantité afin de passer en priorité la qualité de l'animal comme de la viande. Le prix augmenterai car il y aura moins de provisions et cela poussera la population à modifier son alimentation
  • Abdoulaye
    On doit leurs mettrent à l'abri du soleil et de leurs fait des entretiens à chaque semaine
  • Philippine
    Leur apporter des ides financières plus importantes, arrêter d'encadrer avec du zéro pesticide (qui en réalité est impossible) partout à tout va, protéger les agriculteurs en les soutenant
  • Joséphine
    Prendre des mesures compensatoire pendant la période de confersion
  • Lucas
    Mieux payer, diminuer les marges que les grandes surfaces se font. Payer les produits à leur valeur juste
  • Anonyme
    Appliquer autant de restrictions aux pesticides que d'aides financières afin de développer des techniques d'agriculture rentables et raisonnées
  • Claire
    Les pesticides, il faudrait que la recherche est une branche pour cela. Pour en trouver qui au moins soient moins nuisibles. L'urbanisme, ne pas se mettre à côté d'espace que l'on cultive.... Les médias ne montrent qu'une partie, ce qui ne va pas selon la façon dont le reportage est tourné révoltent une majorité pour faire valoir éventuellement un parti. Après tout, nous vivons plus longtemps, mieux dans l'ensemble. Qu on prenne des mesures pour éviter des drames, oui, mais de là à être drastique il y a une quelque distance. Mais l'agriculture ne fait pas partie du paysage mondial. Il vaut mieux que je m'arrête à tout point de vue pour le moment. Mais je ne passe pas. Merci.
  • Antony
    Garantir des prix plancher dans la grande distribution. Changer les pratiques alimentaires pour aller vers moins de quantité, moins de viande, et des produits locaux et sains.
  • Corentin
    Comme les états Unis : protectionnisme sur le marché des produits agricoles. Cela pourrait passer par une taxation massive des produits à l'import hors UE. Que chacun mange chez sois.
  • Kientega
    Défini une bonne politique et structure les agriculteurs et aussi montré l'importance du bio dnx la vie de l'homme
  • Lazare
    Selon moi,ces pour garder nos terres avec ses même constituant naturel,
  • Agathe
    On ne peut pas aujourd'hui nourrir toute la population française avec des produits sans pesticides, donc tous ceux qui revendiquent le sansproduitphytosanitaire, dites vous bien que vous mangerez au détriment des autres qui n'auront pas les moyens de s'acheter à manger.. c'est super on va tuer ceux qui sont pauvres, continuons, vous pensez que ce sera meilleur pour votre santé et celle de votre famille, vous pensez bien agir pour vous pour la planète et pour les autres, bah c'est tout le contraire en fait, vous détruisez des familles entières parce-que vous ne pensez qu'à vous, dites vous bien que si les agriculteurs se battent pour continuer à utiliser ces produits ce n'est pas pour gagner leur vie, c'est pour nourrir la France, sauf si vous préférez dépendre totalement des pays étrangers et de bouffer de la grosse saloperie où là vous boufferez non pas quelques produits phytosanitaires, mais des centaines, sans le savoir parcequ'on vous marquera bio sur le paquet, mais naïfs comme vous êtes vous pensez que bio signifie zéro produits phytosanitaires.. avant de vous tournez vers les agriculteurs et de les pousser au suicide parceque visiblement c'est un jeu pour certains, regardez déjà tout ce que vous utilisez dans votre maison.. les maisons sont souvent plus polluées que les champs traités mais ça encore on vous le cache, et puis vous préférez remettre la faute sur les autres plutôt que de vous regarder dans un miroir, que c'est beau de ne penser qu'à soit.. aujourd'hui les agriculteurs en ont marre évidemment, ils ont tous les droits de s'en prendre à la population, de vous faire chier quelques jours dans l'année, eux ils s'en prennent plein la gueule quotidiennement.. sachez que ce sont des métiers de passion, vous détruisez leur vie en vous attaquant à ce qu'ils font, vous brisez des familles, mais encore une fois vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre nez.. ne vous étonnez pas si maintenant les agriculteurs n'en ont plus rien à foutre de vous nourrir, on leur impose des choses qui vont à l'encontre de l'objectif de leur métier, imaginez qu'on vous mette constamment des bâtons dans les roues et qu'à cause de toutes ces contraintes vous ne produisez plus suffisamment pour gagner assez d'argent pour nourrir et loger votre famille.. je crois qu'ils ont bien le droit de demander à ce qu'on les paye en contrepartie.. Pensez aussi que ces métiers sont très physiques, certains se tuent à la tâche, alors si en plus vous venez les tuer psychologiquement.. vous tiendriez le coup à leur place ??!!
  • Vincent
    Il est nécessaire d’imposer des négociations collectives entre distributeurs et producteurs afin de fixer un prix de vente décent au producteur.
  • Dimitri
    Mettre leurs produits en avant plutôt que des produits provenant d'autres pays et ne respectant pas les normes européennes
  • Léolya
    De privilégier des produits locaux et d'arrêter d'acheter les produits dans les grandes surfaces
  • Fousseni
    le metre tous en pristion
  • Anaïs
    Pour protéger nos agriculteurs, il faudrait vendre à prix rentable leurs produits parce que ce sont des produits naturels sans conservateurs ni de colorants ajoutés puis d'arrêter de croire que le pesticide est plus mauvais que la pollution urbaine. Car moi je trouve que la pollution en ce moment rend plus malade les gens qui sont à risque et encore... Donc stop il faut arrêter ces salades et de dire n'importe quoi...
  • Pénéloppe
    Arrêter de leurs appuyer sur la tete quand ils se noient 😡 Entre leurs prix de vente qu'on leur impose toujours plus bas, la marge qu'ils se font bien plus souvent que vous le pensez dans le négatif, le coût de la vie faramineux et les empruns pour payer leur matériel et leurs bâtiments. Comment voulez-vous qu'ils arrivent a vivre? Ils y en a bien plus que ça qui n'arrivent meme pas a se retirer de salaire. Certains vous diront que c'est que des foutaises, mais ceux-là meme n'ont sûrement jamais passé ne serais-ce qu'une journée dans une ferme. C'est un métier magnifique, d'une richesse de savoir incomparable. Il a bercé mon enfance et a façonné la personne que je suis aujourd'hui. Mais il m'a aussi dissuadé a tout jamais d'en faire mon futur. Et tout ça pour quoi? A cause des conditions de vie. Cherchez ne serais-ce qu'un agriculteur encore propriétaire qui te dise qu'il a tellement d'argent qu'il roule sur l'or. T'as déjà vu un agriculteur en Lamborghini toi? Ça m'étonnerait. Et niveau mental, puisqu'on parlait d'un agriculteur sur trois qui se suicide. Je vais faire appel a votre imagination si vous le voulez bien. Pouvez-vous imaginer ce que ca vous ferait mentalement parlant, d'entendre, a l'âge de huit ans, vos parents parler de suicide? Les entendre evoquer leurs envies de suicide? Ça vous choque une vie lorsque vos parents sont votre modèle depuis des années.. Si vous avez lu jusqu'ici je vous remercie. Et j'espere vous avoir fait vous rendre compte de la realité, meme si je sais qu'il y en aura toujours pour penser que si les agriculteur n'ont pas d'argent c'est qu'ils ne savent pas se débrouiller. En tout cas merci a vous d'avoir tout lu.
  • Anonyme
    Faire de la vente directe
  • Jocelyne
    Déjà acheter français, légumes, fruits, viandes, pas besoin de viande de l'étranger avec toutes les bêtes que nous avons en France
  • Al-Mygh Ibrahim
    Indemniser les produits agricoles des certaines taxes
  • Corentin
    Les aider financièrement et réduire les pesticides mais ne pas les supprimer définitivement tout de suite
  • Anonyme
    Avec la mondialisation c est difficile mais les aider à produire bio
  • Michel
    Faux leurs données des techniques ou des formations pour favoriser leurs connaissance sur l'agriculture
  • Annie
    C'est de leurs donnés une somme d'argent par an pour les aider on sait que le bio prend son temps à pousser c'est des légumes de saison
  • Namory
    Je ne sais pas si tu peux m'informer
  • Jérémie
    Généralisation du Bio, création de coopératives, valorisation des formations agricoles et des petites structures agricoles, limitation de l'influence des syndicats productivistes (FNSEA), mise en place de prix planchers pour les grandes surfaces et limitation de la marge de ces dernières. C'est tout un système de production et de consommation qu'il faudrait modifier, pas seulement réformer par endroits le monde agricole.
  • Jocelyne
    De manger des produits que de chez nous non traités, et prendre la viande et volailles de ces agriculteurs et non de la viande venant d'ailleurs comme celà se fait actuellement
  • Nicolas
    Garantir des prix juste. Protéger la terre des grands propriétaires terriens
  • Anaïs
    Il faudrait que les agriculteurs soient plus accompagnés par les aides européennes dans une démarche dite de « verdissement » de l’agriculture. De plus il faudrait que les grands distributeurs soient restreints dans les marges qu’ils se font à la vente des produits afin de pouvoir mieux rémunérer les agriculteurs.
  • Salomé
    Augmenter le salaire et baisser les heures de travail
  • Jade
    Plus d'aide financière et arrêter de les submerger de dettes, les écouter. Arrêter d'acheter des fruits et légumes qui viennent du bout de la terre et acheter local.
  • Johan
    Ils sont obligés de suivre la demande et pour ça il faut ils doivent produire des quantités astronomiques, une revalorisation de leur revenu, les aider dans l'utilisation de pesticides naturelles, de suivre les rotations etc....
  • Nénette
    L'europe devrait leur payer un salaire fixe et faire de la qualité au lieu de quantité
  • Santos Da
    Eh ben si on leur trouve pas la solution ils vont pas lâcher c sûre. Mieux vaut protéger les consommateurs en même temps que les agriculteurs c'est mieux
  • Adeline
    Plus d aide de l'état et grande marque de distributio
  • Ludovic
    Qu'on régularise les prix dans la grande distribution plutôt, et que plus d'argent leur soit reversé aux agriculteurs
  • Noni
    On doit avoir une organisation centrale agricole qui fonctionne à réguler les prix de produits agricoles et subventionner les fermiers d’assurer une revenu équitable, surtout durant une année avec moindre de récoltes. Pour acheter les nouveaux matériels agricoles, cette organisation peut emprunter de l’argent à faibles intérêts.
  • Frédéric
    1/Favoriser le bio ou alors le conventionnel de plus en plus déconnecté des pesticides, pour arriver au bio qui est rentable ! 2/ obliger les distributeurs à acheter à des prix négociés ! 3/avoir une europe cohérente avec un poids politique...mais c’est mal barré, l’europe n’est pas unie, les intérêts divergent et ne défend pas ses intérêts sauf pour les gros groupes qui n’ont pas les mmes contraintes q les petits et moyens agriculteurs, etc, etc. Mais en fait on sait tout ça, les rapports remplissent les bureaux, il n’y a pas de ligne pol directrice, et c’est tjs pareil !! Voilà, marre de radoter et d’avoir des pol INCOMPETENTS et qui s’en tapent ! Sinon les pbs seraient réglés ou en cours de l’être, non ??!!....
  • Benjamin
    Je pense qu’il faudrait accompagner les agriculteurs vers le bio sans interdire les pesticides d’un coup ou alors leur apporter un soutien financier pour qu’il puisse combler le manque à gagner en attendant d’être rentable avec le bio.
  • Zina
    Des compléments de revenus et des taxes sur les produits contenants des produits chimiques qui seraient directement reversés aux agriculteurs les plus en difficulté.
  • Rémi
    Les soutenir et les accompagner pour changer d'agriculture
  • Del
    Proposer des solutions pour accompagner les paysans financièrement
  • Louis
    De l’argent, de l’argent, de l’argent s’ils s’engagent à délaisser l’agriculture intensive industrielle et passer à l’agriculture biologique ou la permaculture. Pour cela il faudra aussi un gros travail de sensibilisation
  • Elisa
    Promouvoir le local et pas les produits étranger déjà
  • François
    Il faut utiliser les propriétés des plantes qui peuvent avoir une action herbicide ou molluscicide ou permettre d'éloigner certains nuisibles, il faut travailler sur les associations de plantes et soigner l'écosystème 😉
  • Jeanine
    Plus de soutiens de la part de nos gouvernements faire pression sur la grande distribution qui s’en met plein les poches au détriment des producteurs
  • Alcyona
    Leur assurer un revenu minimum de base. On aide bien les feignasses avec le RSA.
  • Emy
    Aucune. La permaculture ne coûte quasiment rien. Si les agriculteurs pensaient différemment en ne faisant pas en quantité énorme pour la soi-disant demande et qu'ils feraient moins en meilleures quantités. Le prix pourrait être fixé et la consommation régulé.
  • Laure
    + d’aides + de formations
  • Benoit
    Arrêter de leur rejeter la faute et les aides a aller vers une conversion a une agriculture plus respectueuses de l'environnement Et aussi faire en sorte que la valeur ajoutée sur les produits alimentaires soit mieux réparti entre les producteurs, les transformateurs et les distributeurs pour que les producteurs soient rémunéré a leur juste valeur
  • Maelle
    Que les supermarchés ou autres arretent d acheter des produits a l etranger et pour les produits francais baisser leurs benefices (acheter plus cher a l agriculteur et faire payer le consommateur au meme prix) il faudrait aussi que les agriculteurs puissent beneficier de plus d aide par l etat
  • Clément
    Valoriser les qualités des produits français, bien être animal et qualité des produits, plutôt que les roduits bio importés
  • Manon
    Des aides de l’état afin de compenser le manque de salaire et favoriser la production de produits frais, valoriser leur travail et les circuits courts
  • Romantique
    si les produits es devenu polis chère il fou demande aide 🙂
  • Anonyme
    fixer le prix de la marchandise à la valeur qu'elle a réellement (pour commencer de façon à couvrir les coûts de production. Payer un agriculteur pour son travail et payer son produit pour ce qu'il vaut. On dit que les agriculteurs ne devraient pas se plaindre car ils ont la possibilité de toucher plein d'aide, mais c'est ça le problème. Pour moi c'est la preuve que leur produit et leur travail ne sont pas rémunéré à la somme de ce qu'ils valent.
  • Glenn
    On connais tous l’histoire du beurre de noel je pense qu’il faut Arrêter de leurs faire des promesses de vente et ne pas les entraîner à investir davantage dans des machines qui sont certes performante mais sans nécessité si le produit ne se vend pas
  • Damien
    Augmenter les prix d'achats pour mieux les rémunérer et stopper tous les pesticides
  • Anthony
    C'est au niveau de la grande distribution qu'il faut imposer des mesures de prix si l'on veut protéger les agriculteurs. C'est la grande distribution qui impose les prix aux agriculteurs puisqu'ils vendent des produits périssables et doivent donc soit accepter les prix de la grande distribution soit ne rien vendre. La solution serait d'imposer un prix plancher (assez bas tout de même) aux produits agricoles pour que les agriculteurs aient une marge suffisante pour vivre. Cependant la concurrence entre les grandes distributions pourraient être corrompue, il faudrait donc créer des conventions pour appliquer un prix fixe sur les produits agricoles modulable en fonction de l'inflation.
  • Linda
    Changer de président. C’est lui le fond du problème quand on regarde bien. Mais sinon j’ai vu dans une pub que de plus en plus de chaînes de magasins étaient en partenariat avec des agriculteurs pour favoriser les produits locaux. Et ça je trouve ça vraiment cool.
  • Titouan
    Mettre leurs produits en avant
  • Axel
    L'Etat doit financer les agriculteurs et réprimander l'importation
  • Nicolas
    Déjà je pense quand on aura limité la casse des agriculteurs niveau salaire, conditions de travail et j'en passes, ça sera déjà, je pense, un bon point
  • Killian
    Qu'ils aient un salaire fixe par rapport à ceux qu'ils font. Éviter de trop les restraindre dans leurw prix de ventes aux supermarchés/industriels
  • Mbogne
    Pr moi c'est de aumenté les salaires
  • Dorian
    Le sans produit phytosanitaire c'est bien mais est ce que cela va permettre d avoir des rendement suffisant pour nous nourrir ? Il vaudrait mieux avoir une agriculture raisonné avec peu de produit phytosanitaire avec un circuit court va permettre d d avoir un rendement intéressant tous en laissant un trace moins importante.
  • Canna
    Des mesures à adopter y en a tellement. Arrêter de prôner le bio alors que ça n'a rien avoir avec le sans pesticide et que l'agriculteur gagne encore moins sa vie avec. Obliger les grandes surfaces à augmenter les prix pour arrêter cette concurrence déloyale. Assurer un revenu fixe et décent aux agriculteurs, leurs donner les moyens de travailler dans de bonnes conditions et tant d'autres
  • Jean Pierre
    Déjà exprimé sur le malheureux sujet, ou le désastre va augmenter.
  • Idrissa
    Des aides aux agriculteurs pour compenser le manque à gagner au bio
  • Cyril
    Je pense qu’il faut les accompagner à fond, les aider à faire une transition douce et leurs donner les moyen pour le faire
  • Maxime
    Arrêter de suivre la bourse de Washington ne plus exporter nos produits pour en importer d’autre et donc fixé un prix du quintals par rapport au norme utilisé chez nous, car bien évidemment entre les États Unis qui font des OGM et utilise des grande dose de produits et nous qui somme plutôt raisonné et interdisons les OGM (ce qui est très bien) nous ne pouvons pas les concurrencer, ensuite si la population veut plus de bio ou d’eco-responsabilité il faudrait diminuer la MSA qui est un budget énorme, diminuer les charges patronale ce qui permettrait d’embaucher et de faire beaucoup plus de travail manuel sur le désherbage par exemple... petit problème c’est vraiment un travail ingrat pour beaucoup de français ....
  • Lucie
    Premièrement il faudrait payer les produits à leur juste valeur ! Pour prendre l’exemple de la production laitière, le lait est souvent payer moins cher que ce qu’il coûte à produire à l’agriculteur. Deuxièmement il faudrait plus de communication au niveau de l’agriculture notamment française. Par exemple, les normes bio ne sont pas les mêmes dans tous les pays et parfois un produit issu de l’agriculture conventionnelle française est plus « sain » qu’un produit bio importé d’un autre pays Troisièmement les agriculteurs ont besoin d’être considérés. Vous ne savez pas à quel point il est difficile, entre-autre pour les producteurs de porcs qui sont les plus touchés, de se retrouver au centre d’un « reportage » qui déclame des pratiques horribles sachant que ce documentaire est tourné et commenté par des personnes qui n’y connaissent rien aux animaux d’élevage. Dernièrement, utiliser des pesticides n’est pas un plaisir pour les agriculteurs. Ils sont les premiers exposés aux produits lors de leur utilisation. Beaucoup d’agriculteurs réduisent les pesticides sur leurs cultures mais la société doit comprendre que le 0 pesticides est très compliqué à maîtriser. Si vous voulez moins d’utilisateurs de pesticides, commencer par n’utiliser aucun pesticides chez vous puis investissez de l’argent dans la recherche de méthode plus naturelle pour les agriculteurs.
  • Emily
    Arrêter les importations de ce qu'on produit, moins de concurrence leur permettraient de fixer des pris descend. De plus, économie écologique en supprimant les transports des circuits longs
  • Fanny
    Mettre plus de moyens financiers afin de pallier au manque à gagner des agriculteurs.
  • Aurélien
    Qu un produit issu d une agriculture autre que française soit taxé en sus pour non respect des normes françaises
  • Laurène
    Un salaire minimum garanti, plus de marchés locaux, regrouper les produits locaux produits avec le moins de pesticides mais il en faudra toujours ou trouver des solutions remplacantes saine pour la santé. Ne plus utiliser d'engrais, de desherbant dit qualité bien moindre
  • Arthur
    On replante les champs en forêts ou en prairies, ont fait rembourser les agriculteurs pour leurs dégâts causés sur l'environnement, la faune et l'homme et on retourne à un système de production qui respecte l'écosystème (permaculture...)
  • Martin
    Accompagnement pour la transition vers une agriculture durable
  • Marine
    Favoriser le bio mais ne pas pénaliser les agriculteurs, c'est quand même grâce à eux que nous mangeons
  • Jean-Baptiste
    Il faudrait subventionner davantage les agriculteurs qui n'utilisent pas de pesticides
  • Alex
    1)Faciliter le commerce de proximité, 2) limiter la toute puissance de l'industrie agroalimentaire, les agriculteurs payent cher ( une dure vie de labeur, un salaire ridicule, pas de vacances, on oublie les 35h, pas de repos), les consommateurs payent cher des produits qui leur ruinent la santé et les grosses enseignent font d'énormes bénéfices... 3) aider les agriculteur financièrement pendant cette transition, leur offrir une aide réelle et sérieuse qui leur permet de vivre dignement, leur permettre de vendre leurs produits en circuit court. Je propose que tous ceux qui ont engrangé d'énorme sommes d'argent au détriment de la santé des agriculteurs, des consommateurs, des habitants des zones rurales, de l'humanité dans son ensemble, ces 40 dernières années, payent aujourd'hui pour leur crime. Et si... la rentabilité devenait illégale ? Le problème serait résolu
  • Carpus Jospin
    Les mesures à adopter pour protéger nos agriculteurs est de les sensibilisés sur les effets de pesticides dans l'environnement et que le gouvernement met en place les moyens possibles pour le développement de l'agriculture
  • Baptiste
    Des produits 100% bio
  • Clémentine
    Il faudrait privilégier le local déjà, et que les gens se fassent un avis sur notre métier avant de critiquer tout et n'importe quoi à cause des médias ! Je pense que les médias y sont pour beaucoup et c'est bien triste...les gens oublient trop souvent que sans nous ils meurent de faim.
  • Lea
    Taxer plus les multinationales et importations d’autres pays Enlever les taxes pour les petits producteurs français produisant sans pesticides
  • Morgane
    Les accompagner dans les évolutions futur de leur métier, en les comprenant et en les accompagnant dans les changements qu’ils effectueront. Il faut également leur trouver des solutions alternative au phyto
  • Julien
    Manger français et arrêter lagribashing
  • Noëmie
    Pourquoi pas passer au protectionnisme ? Privilégier les produits et entreprises/coopératives françaises dans les marchés publics par exemple.
  • Héloïse
    Déjà arrêter le bio, je m'explique, c'est totalement con d'acheter du bio qui vient de l'autre bout du monde sous prétexte qu'il est bio (des milliers de km en avion, des normes totalelment différentes... ) après favoriser les circuits courts et de saison. Diminuer sa consommation de produits en batterie surtout si c'est pour se plaindre après du goût, de la texture. Acheter au juste prix et faire quelque chose avec ces grandes surfaces qui payent les agriculteurs à lancé de cailloux Et pleins d'autres choses mais surtout cultivez vous et arrêtez de faire les autruches !
  • Laurence
    Donner plus d'argent
  • Anonyme
    Encadrer les prix pratiqués par les distributeur pour assurer un revenu au moins correct aux producteurs
  • Raphaël
    Il faudrait les aidés d'un point de vue financier car leurs conditions de revenues se dégrade chaque jour.
  • Jamal
    Les payer en plus values a condition qu ils utilisent moins de pesticides
Lire dans Messenger
👆Jam, le média qui se lit dans Messenger 👆