Enjeux sociétaux

L'affaire Vincent Lambert prend fin

Après 11 ans d'hospitalisation dont 8 de procédures judiciaires, l'affaire Vincent Lambert prend fin. C'est l'occasion de revenir une dernière fois sur son déroulement, afin de questionner des enjeux sociétaux actuels : l'euthanasie et le droit à la vie

Pour aller plus loin

  • Tu penses que c'était à qui de prendre les décisions pour Vincent Lambert ?
    Une sélection de 389 réactions
  • Elena
    C'est normal que la famille ne voulait pas arrêter les soins mais passé un certain temps ça ne sert plus à rien de s'acharner... J'espère ne jamais être confrontée à ce problème j'imagine que ça doit être un vrai calvaire mais d'un point de vue extérieur il valait mieux que la famille suive les médecins
  • Lucile
    Aucune idée puisqu’il n’a jamais écrit noir sur blanc sa propre décision si cette situation devait arriver...
  • Agathe
    Est-ce qu'il existe une personne dans ce monde qui souhaiterait passer sa vie alitée sans pouvoir ni bouger ni communiquer ?..
  • Sabrina
    La décision étais à sa femme de la prendre elle était marier avec donc c'est a elle de la prendre
  • Sophie
    Personne comme on avait rien de concret pas d'écrit
  • Marion
    À lui même. S'il décidait de mourir c'est qu'il en avait envie.
  • Lucie
    La décision revenais à sa famille, mais au bout de 11 ans de coma ils auraient dû prendre la décision avant de le débrancher pour éviter de rester un légumes et pouvoir partir en paie.
  • Anonyme
    Je pense que la décision revenait à sa femme après je pense que Vincent Lambert comme toute personne n'aurait pas aimé vivre comme un légume malheureusement après son accident c'est ce qui lui est arrivé moi personnellement je ne me serais pas opposé au choix de médecin parce que voir une personne dans un état paraplégique dans son lit sans parler sans bouger sans rien c'est pas une vie pour cette personne là
  • Nadège
    Son épouses et ses parents
  • Helene
    Les médecins dès le début
  • Anonyme
    A personne, puisqu'il ne peux plus vivre on le pique directement 11 ans pour décider alors que moi en 39 seconde c'est fait On ferai des économies avec moi😉
  • Charlene
    Je pense que c'était à sa femme de prendre la décision, même si c'est un choix difficile.
  • Duly
    Lui-même ou les personnes qui ont été le plus proche de lui
  • Ody
    Aux médecins ! Seuls eux peuvent évaluer les traitements médicaux et éviter de persévérer inutilement un acharnement thérapeutique pour une personne qui n'est plus qu'une âme dans son enveloppe corporelle inerte. Je ne comprends même pas que la famille ne se soit pas mis à sa place un instant... Paix à son âme il est enfin libéré. Je suis bien contente que son calvaires soit fini et souhaite que cela perdure pour d'autres personnes dans atteintes du même mal.
  • Alexandre
    L’épouse et les médecins
  • Claire
    Les médecins et sa femme
  • Léa
    Aux médecins en accord avec sa femme et sa famille
  • Jinny
    Les médecins à condition qu'ils gardent un œil sur lui tout le temps
  • Anonyme
    À la maison de retraite qui est à la fois un outil et le travail
  • Anonyme
    Son épouse surtout si il lui avait dit qu'il préférait partir que d'être un légume
  • Jeanjacque's
    Lui même ou sa famille 👌
  • Anonyme
    A sa femme et après aux parents
  • Clémence
    Je pense que ça aurait dû être une décision collégiale entre la famille,l'épouse et l'équipe medicale, dans laquelle les intérêts ou sentiments personnels auraient dû être mis de côté le plus possible. Il aurait fallut que chacun entente l'avis de l'autre etc... Il y a eu un manque d'écoute c'est sur..
  • Nadine
    A sa femme en accord avec les médecins. Il était marié c est donc sa femme la personne de confiance en premier lieu .
  • Clara
    Sa femme, elle le connaît mieux et vis avec. Et elle aussi a le droit de reconstruire sa vie. Ses parents,eux, avaient leur vie à coté
  • Margaux
    Les medecins clairement. Mais dans tous les cas, ce n'est pas une vie de rester comme ça pendant 11 ans, cest impossible que ce soit ce qu'il aurait aimé
  • Sybile
    Sa personne de confiance, donc a priori sa femme
  • Jessica
    Sa femme, celle qui partageait sa vie. Sauf s’il habitait avec ses parents, je sais pas ahah. Mais etant adulte on est plus sous la responsabilité de ses parents. Et sa femmes connaissant l’avis de son mari sur le fait, il fallait l’ecouter elle
  • Anonyme
    Sa femme, elle connaissait ses souhaits
  • Oceane
    Sa famille et sa femme
  • Jessica
    J’aurais dit Vincent mais le pauvre n’était plus en état de le faire, j’aurais dit son épouse, sa famille le connaît certes très bien j’imagine mais son épouse devait encore mieux le connaître et être encore plus proche de lui, pour moi c’est à elle que revenait les décisions
  • Clotilde
    Je pense qu'il n'y avait pas de décision à prendre qu'un texte devrais être écrit au moins pour lutter contre l'acharnement thérapeutique après 3 4 ans si les médecins estiment à 99% le fait que le patient est dans un état pareil...
  • Sage
    Je pense que c'était à des professionnels compétent tels que médecin et experts
  • Émilie
    La femme de Vincent . C’était elle la plus présente dans sa vie .
  • Cathia
    Lui-même, ou sa famille
  • Elodie
    À sa femme. En accord avec la décision des médecins. C'est de l'acharnement thérapeutique claire et nette. Une action égoïste et désespérée des parents et de la sœur.. Je comprend et je ne peux qu'imaginer leur douleur, mais s'acharner pendant 11 ans alors qu'il ne se réveillera jamais, n'est-ce pas un acte désespéré ? Mais cela soulève d'autres questions, notamment sur celle de l'euthanasie : est-ce vraiment considéré comme une meilleure mort d'arrêter les soins et de laisser la personne mourir de faim et de soif plutôt que de faire une injection qui ferait partir la personne dans la dignité ?
  • Laly
    Je pense que les médecins ont fait de leur mieux pour le bien-être de Vincent. Certe le coup psychologique que la famille a vécu est très dur, l'accident puis ensuite les affaires de justice... Mais je pense que les mieux positionnés sont les médecins. Car ce sont des spécialistes et que pour sont bien-être il fallait mieux arrêter les soins..
  • Anonyme
    Sa femme et les médecins
  • Hélène
    Sa femme, elle était la tutrice légale
  • Marianne
    La femme est les médecins de Vincent qui pouvais faire respecter ces dernières volontes
  • Lison
    À sa femme qui n'a pas pu faire son deuil ni reconstruire sa vie elle est restée pendant 11 ans dans une sorte de purgatoire
  • Magali
    Sa femme qui est aussi sa tutrice légale
  • Thierry
    Le conseil des médecins
  • Anonyme
    À Vincent Lambert lui-même et vu ce qu’il en pensait, je trouve ça égoïste de la part de sa soeur et de ses parents
  • Nelfy
    Personne. S’il fallait qu’il meurt il serait mort au moment de l’accident. On est qui pour prendre une décision de vie ou de mort sur la vie d’une personne. On a aucune autorité là dessus. On ne saura JAMAIS si ce dernier voulait mourrir ou pas. Il faut arrêter de dire oui peut être que ... blabla on ne sais pas ce qui se passait dans sa tête toutes ces années. Maintenant, il est « mort »que accompagne sa famille sur ce temps de deuil. Après, QUID des autres personnes dans le cas de Vincent Lambert ?!
  • Anonyme
    Ah un moment faut bien faire quelque chose
  • Elisa
    A sa famille , la majorité l’emporterai
  • Tiph
    Comme il l’a dit lui même , il préférait mourir que de vivre comme un légume !! Les médecins ont eu raison à 100% d’arrêter les soins !!
  • Mathilde
    Je pense que seul les médecins pouvait savoir si cela servait à quelque chose de continuer les traitements ou non.
  • Théo
    Personne ne mérite de vivre en état végétatif. Ses parents n'avaient donc pas à imposer leur volonté pour ne pas avoir à se confronter au deuil...
  • Nans
    Je pense que dans ces cas là, c'est la personne qui nous connais le plus qui est apte à nous représenter. Sa femme le connaissait très bien et savait ce qu'il voulait, c'était donc à elle de prendre cette décision.
  • Félix
    Ceux qui payent ses soins
  • Anonyme
    La personne la plus proche donc ça femme
  • Marine
    Il faut accepter le fait qu’il n’aurait jamais pu être le même homme, donc autant le laisser partir en toute dignité
  • Bosky
    Personne. S'il devait mourir il allait mourir naturellement . donc tant qu'il respire il est vivant
  • Laurie
    Sa femme car c’est elle qui est désigné comme personne de confiance une fois le mariage ayant eu lieu
  • Marie
    Je pense qu’effectivement les parents on leurs « mots » à dire mais si la volonté de cette personne était de ne pas vivre autant que légume il faut le laisser partir ! Je pense qu’il est plus dure pour la famille de le maintenir en vie comme légume plutôt que de faire son deuil 😶
  • Orane
    Son épouse comme la loi l’indique.
  • Christine
    A sa femme depuis le début....
  • Charlotte
    Lui même, ou sa femme qui le connaît le mieux.
  • Julien
    Je pense que les médecins devraient prendre le temps d’expliquer à la famille que la vie humaine de la personne n’en est plus une
  • Anonyme
    Les médecins et la famille
  • Audrey
    Vincent Lambert avant l’accident
  • Anonyme
    Sa femme et ses parents
  • Nolwenn
    Lui même et sa femme
  • Camillette
    Sa femme, et les médecins
  • Soelya
    Je pense que les parents de Vincent Lambert , sont égoïstes ! On ne peut pas garder quelqu’un juste parce que l’on accepte pas de le voir partir ! Donc ses parents le garder en vie juste pour leurs petit plaisir . Ce n’est que mon avis .
  • Louve
    À sa femme kan même 11 d'amour, elle l'a jamais abandonné, c'est battue par amour pour lui.
  • Coraline
    Il faut au maximum essayer de se mettre d'accord, mais je pense que le corps médical doit avoir le dernier mot
  • Sacha
    Logiquement c'est aux parents mais comme ils avaient des idées de merde, je dirais l'épouse
  • Amandine
    A sa femme. Ses amis, une partie de sa famille et elle même on dis clairement que Vincent avait fais le souhait de ne pas vivre comme ça. Peut on aller a l'encontre de ça même si ce n'étais pas écrit ? Je pense que ses parents l'ont maintenu dans un état pitoyable a cause de leur croyance. Mais est t'il juste de laisser quelqu'un "vivre" dans cette état par propre égoïsme ou croyance ? L'état de Vincent n'étais pas vivable. Je pense que quand on aime quelqu'un on ne peu pas le laisser souffrir de la sorte.
  • Jeanine
    A sa femme accepter la volonté du malade
  • Marine
    Sa femme et sa famille mais en accord
  • Lucie
    Lui même si il pouvait l’exprimer avec un moyen ou un autre, sinon je sais pas sûrement sa famille
  • Elodie
    Son épouse selon l'avis qu'il avait dit avant
  • Noni
    Je pense les docteurs parce que c’est inhumane d’empêcher l’homme à mourir avec dignité.
  • Lolita
    Sa famille sa femme et ses enfants
  • Mushu
    Son épouse et le personnel médical
  • Julien
    L'état devait prendre des décisions
  • Noémie
    Aux médecins principalement, ils n’ont jamais dit qu’il y avait un espoir, c’est donc qu’il n’y en avait aucun. Et en suite je pense que c’était à son épouse de prendre la décision car qui mieux qu’elle peut savoir ce genre de chose et être assez objective pour prendre une telle décision
  • Anonyme
    Sa famille proche qui connaissait sa volonté
  • Ye
    A ceux qui savait ses volontés. Sa femme celle avec qui il vivait une vrai histoire savait parfaitement que son compagnon ne voulait pas être un légume mais bien évidemment (et je le pense) l'égoïsme de sa mère a prit le déçu et la fait souffrir ça c'est bien un homicide, tué de douleur son propre enfant en le laissant ainsi
  • Maku
    Si il en a parler aux membres de ça famille qu'il voulait pas être un légumes si il avait un accident, même sans papier le justifiant, ils auraient dû suivre ce qu'il a tout simplement dit.
  • Anonyme
    Il n'y avait pas de décisions à prendre car il n'avait en tout et pour tout que l'alimentation et l'hydratation qui sont encore des besoins vitaux et non des soins. Les soins qu'il requérait étaient ceux prodigués à toutes personnes alitées (soins corporels et anti-escarre).
  • Joy
    On aurait dû écouter sa femme et les médecins
  • Lucas
    Honnêtement je ne sais pas, c’est une affaire assez compliqué, les parents d’un coté, l’épouse de l’autre côté.... étant en état végétatif depuis 11 ans, je ne pense qu’il n’y avait plus aucun espoir, mais il faut (je pense) comprendre les parents également, perdre un enfant doit être une étape très dure et vraiment horrible... mais je pense qu’il est mieux où il est actuellement.
  • Abdou
    L’enfant ou la femme l’un ou l’autre qui est plus attaché que l’autre
  • Denise
    Et je lui souhaite de reposer en paix
  • Florence
    Je ne sais pas trop, dans sa famille la personne qui le connaît le mieux, et qui sait ce qu’il aurait voulu
  • Simon
    Les médecins et sa femme
  • Lau
    La famille surtout sa femme
  • Solène
    Médecins en priorité avec accord des proches par la suite
  • Magali
    Son épouse après avoir eu l'avis des médecins
  • Solène
    Sa femme et sa famille avec les conseils des médecins
  • Laureline
    Au médecin (et a sa femme)
  • Marie
    Sa femme et les médecins
  • Yolène
    Une plus grande prévention sur les dossiers, pour des cas comme ça, auprès des médecins généralistes pour que cette décision soit prise par nous même, mais dans ce cas je pense qu'il fallait écouter sa femme pour ne pas faire d'acharnement thérapeutique
  • Emilie
    A personne, il est adulte, donc c'est à lui de prendre des décisions qui le concernent... Après il ne pouvait plus communiquer mais ce n'était pas une raison pour laisser d'autres décider de la vie de quelqu'un
  • Anonyme
    Sa femme et les medecins
  • Eléonore
    Je pense que la décision revient a sa femme, ses parents n'étant pas objectifs face à cette situation
Lire dans Messenger
👆Jam, le média qui se lit dans Messenger 👆