Nouvelles façons de consommer

Salon de l'Agriculture : comment mieux protéger nos agricultures et notre terroir ?

Des centaines d'agriculteurs dénoncent l'agribashing et les accords internationaux comme le CETA, favorisant une concurrence déloyale.

La suite de l'article se trouve dans Messenger
Clique pour en discuter avec Jam
👇

Par Jam, publié le 26/02/20 - Sources : Liberation, France TV Info

Pour aller plus loin

  • Tu penses que c'est quoi les mesures à adopter pour protéger nos agriculteurs ?
    Une sélection de 137 réactions
  • Raf
    Cest de réguler la vente de pesticides à la baisse petit à petit. Et de fixer des sanctions financières à ce que qui ne respecte pas cette régulation dégressive par d'autres produits de substitution. Bref il faut tout réguler.
  • Sïmplïcë Bïgtörg
    L'utilisation des pesticides donne un bon rendement mais détruit d'une part la terre en l'appauvrissant et dénature les semence Ça peux toute fois créer des maladies
  • Joel
    Nous avons fait le grenelle de l'environnement et nous n'avons rien changé Il faut revenir à ce document et le traduire dans les lois
  • Anonyme
    Les pesticides sont nocifs pour l’environnement, pour les personnes qui sont en contact avec mais surtout pour les agriculteurs eux memes, l’état apporte déjà des subventions aux agriculteurs qui passent au bio et devrait les aider davantage pour les inciter encore plus. Certe les pesticides permettent plus de rendement et assure à l’agriculteur une qualité de son produit mais aujourd’hui on doit arrêter de se cacher la vérité, et ouvrir les yeux sur l’enjeu et l’urgence environnementale
  • Lucas
    Prix plus rémunérateur, moins de bashin, normes adaptées
  • Anonyme
    - Vendre au prix juste & sanctionner les intermédiaires qui profitent des plus grosses marges (grande distribution) - Soutien financier notamment pour la conversion au bio
  • Axel
    Améliorer leur qualité de vie de n'importe quelle manière, grâce a de bonnes aides ou en leurs laissant un pourcentage plus important, ou même directement nous aller acheter directement a l'agriculteur au lieu de passer par les grandes surfaces
  • Anonyme
    Interdire les pesticides c'est nécessaire mais il faut accompagner les agriculteurs dans une transition vers le Bio et vers d'autres techniques agricoles qui favorisent la biodiversité. Il s'agit d'une grande remise en cause de l'agriculture intensive prônée depuis une soixantaine d'année et les politiques publiques doivent aider les agriculteurs
  • Oumar
    Chaque foit tu a dur ok mais quand
  • Mirador
    Le soutient financier de l'Etat
  • Anonyme
    Que les entreprises achètent les produits plus cher aux agriculteurs
  • Anonyme
    Primes pour l'environnement
  • Anonyme
    Les aider à produire sans pesticides Arrêter d’importer pr les végétaux : céréales, fruits et légumes, pr les animaux : viandes et poissons de tous pays étrangers
  • Floriane
    Laisser la nature faire
  • Romane
    Supprimer les intermédiaires
  • Victor
    Etablir des quotas restrictifs d’importation pour limiter les produits en provenance hors UE, de sorte que la grande distrib se fournisse plus massivement chez les agriculteurs français
  • Jérôme
    Revenir sur le CETA pour gagner tracabilité et qualité (ogm,...). Que les distributeurs achètent la viande et les récoltes au juste prix. Avoir des vraies études indépendantes sur l'impact des pesticides sur l'humain et la nature (abeilles, nappes phréatiques,... ) Des aides pour les agriculteurs en galère
  • Régine
    Il n’y a pas suffisamment
  • Mourad
    Laistel les pesticides
  • Auriane
    Changer les habitudes culturales et prônée des méthodes de cultures associés, il faudrait augmenter les salaires des agriculteurs en réduisant le nombre d'intermédiaire avant d'arriver dans nos rayons + diminuer l'importation
  • Anna
    Accepter de payer plus cher nos produits, de se passer des grandes surfaces aussi, (petites supérette) : circuit court
  • Aymeric
    Il faut subventionner pour qu'on passe dune agriculture ou une seule personne cultive sur des énormes surfaces(très mauvais pour lecologie) à une masse d'agriculteur qui cultive sur des petites surfaces
  • Adam
    Les mesures à adopter serait d'augmenter leur revenu à travers des lois comme EGAlim qui inclus le producteur comme partie prenante du processus de négociation entre l'industriel et le distributeur
  • Ewen
    Les aider à évoluer vers une diminution de l’utilisation des produits phytosanitaires plutôt que leur imposer des réglementations sans apporter de réponse au problème lié à l’arrêt de l’utilisation des produits phytosanitaires
  • Gérard
    C'est à la grande distribution d'arrêter d'étrangler nos agriculteurs.
  • Morgane
    Il faut les accompagner dans la démarche pour passer à moins de pesticide les informer sur ce qui est possible de faire pour lutter contre les nuisible sans utiliser de produit phyto tel que le coccinelle ou les chauves-souris pour lutter contre les insecte , et aussi arrêter la monoculture et reprendre une multi culture plus intéressante
  • Léo
    Pour protéger les agriculteurs il faudrait déjà lutter contre la grande distribution qui fait importer des tas de produits de l'étranger, et privilégier les produits issu de l'agriculture local. Il faut aussi lutter contre l'industrialisation de l'agriculture car les plus petites exploitations ne peuvent pas y faire face.
  • Noémie
    Je pense que le Bio ce n'est pas une solution, et que tout ce qui est bio pour traiter les produits ils ont obligé d'utilisé des pesticides naturels qui sont loins d'être mieux pour la santé avec le cuivre qui est très cancérigènes, aucun des deux n'est mieux entre l'agriculture conventionnelle et non conventionnelle
  • Nate
    revenir au temps de nos grand parents voir arrière grand parents. a cette époque. il n y avait pas toutes ces merdes, et les agriculteurs vivaient correctement
  • Anonyme
    Les indemniser pendant la transition du non pesticide
  • Mathias
    Déjà il faut savoir que la plupart d'entre sont fortement subventionné par l'UE, si on considère que les réseaux (téléphonique, électricité, eau) doivent être pris en charge par l'État, je pense que les agriculteurs devraient être intégré comme fonctionnaire de l'état car service d'interet général
  • Nicolas
    Beaucoup moins d’élevage intensif, des animaux libre, des fruits et légumes sans pesticide mais créer une gente de cagnotte avec l’état qui verse chaque mois, trois mois à tous les agriculteurs ou un truc du genre...
  • Guillaume
    Ce n'est pas l'usage de pesticide qui pose un réel problème, mais c'est la surproduction qui nous pousse à produire plus qu'il n'en faut et qui amène à l'accumulation des stocks à vider. Par conséquent, on pousse à la surconsommation, ce qui provoque les problèmes économiques et environnementaux actuels. Le réel fond du problème, c'est que l'on court derrière le profit maximal en délaissant le bien-être humain et environnemental. On produit plus qu'il n'en faut et par la même occasion, on épuise inutilement les ressources de la terre. Pour moi le réel problème, c'est le gâchis lié à la surproduction et non l'utilisation des pesticides. A l'heure actuelle, concernant les agriculteurs, il faudrait leur donner plus de privilège et leur offrir plus d'aide comme l'exonération des impôts ou encore, leur garantir un salaire minimum à compenser avec leurs chiffres d'affaire. Mais pour moi, les problèmes environnementaux, et les problèmes liés aux agriculteurs ne sont que le reflet d'un problème beaucoup plus profond. Résoudre les problèmes liés aux agriculteurs et à l'environnement ne fait que de déplacer le problème à un autre. Ce qui devrait être remis en question c'est tout le système lié à la mentalité de surproduction dans une recherche de profit maximal au lieu de mettre l'humain au centre des préoccupations
  • Simon
    Sortir de l’UE et de la PAC qui musèle nos agriculteurs.
  • Lara
    Favoriser les circuits courts et très courts : cela limiteraient les coûts liés au transport de la marchandise. Du coup, les agriculteurs pourraient vendre leur marchandise le même prix, en touchant cependant une plus grosse part du prix. Offrir en ALD (Affection Longue Durée) tout suivi possible avec un médecin psychiatre. (En vérité, pourquoi pas offrir aussi ou à la place de cela : un suivi avec un thérapeute, qu'il soit TCC (Thérapeute Cognitif et Comportementale), psychologue, psychanalyste, voire même des praticiens de médecine dite "parallèle" (sophrologue, acupuncture, kinesiologie, magnétiseur etc ...). Mais bon... je sais qu'avant d'en arriver à là il faut (BEAUCOUP !) rêver ! ! Le temps que ces prises en charges alternatives (et pas que "alternatives"... les psychologues, psychanalystes et TCC ne sont actuellement pas considérés en France comme professionnels de la médecine "parallèle") soit prises en charge en ALD chez les agriculteurs (si cela arrive un jour !!!!), cela aura également été pris en charge pour le reste de la population.
  • Camille
    Augmenter leur revenu( il y a de l'argent)
  • Noni
    Pour protéger les agriculteurs français, il faut subventionner les produits cultivés en France, surtout les produits bio sans usage du glyphosate afin de garder les prix plus bas mais amplifier leurs revenus.
  • David
    Moins d intérimaires et moins de marge pour les grandes surfaces
  • Anonyme
    Mettre en avant leur produits ! Acheter dans des points bio
  • Anonyme
    Sanctionner la grandes distribution et faire ouvrir les yeux aux gens que acheter de la grande distribution est mal
  • Maëlys
    Augmenter rémunération des agriculteurs avec bonus pour agriculteurs bio , essayer de les inciter et de les récompenser pour une production respectueuse de l’environnement et des animaux, limite des pesticides, pas d’antibiotique, plein air , pas de surexploitation....
  • Julien
    Contraindre la grande distribution en contrôlant les prix à l'achat mais aussi à la vente. Ou plus radicalement leur interdire la vente des fruits et légumes. Sortir de L'UE et ainsi se détacher de la PAC, c'est à cause de Bruxelles si on en est arrivé là.
  • Tristan
    Augmentation des prix, utilisation de la robotique
  • Christine
    Alors je vie à la campagne j ai mon propre potager et je fais du purin d ortie et ça marche très bien. J ai des champs tout au tour de ma maison et quand les agriculteurs traitent les champs de produits chimiques c est insupportable...
  • Juliane
    Manger local, revaloriser les circuits court sans forcement parler bio
  • Nicolas
    Monter la hausse des salaires, plus de matériels adaptés, pour plus de confort. Après, pour tout ce qui est aide contre la baisse des prix dans les grandes surfaces, il faudrait trouver un accord pour que les agriculteurs puissent avoirs une prime de vente, une fois leur produits vendus
  • Katia
    Diminuer la marge des supers/hypers et favoriser le commerce de proximité
  • Pierrette
    Je Pense Que Les Commerçant... Grandes Surfaces Ect Ont Le Pouvoir d’ Acheter aux Agriculteurs un Plus Chér Et Faire Un Peu Moins de Bénéfices !
  • Iliès
    Empêcher l'importations de produits étranger à la provenance douteuse etc
  • Amel
    Augmentation de salaire ça aide tout le monde
  • Cathy
    Fermer les industries et revenir au temps de fermiers locaux
  • Emeline
    Beaucoup d'aides car c'est eux qui produisent beaucoup de notre nourriture
  • Romane
    Apporter les aides financières suffisantes pour les aider à basculer en biologique, des formations pour se diversifier et compléter leurs revenus
  • Tiphaine
    Leur verser réellement les primes pour les aider à réduire, voire arrêter, les produits toxiques et passer vers le bio. Encourager les métiers de la terre, les revaloriser. Ne pas encourager les productions colossales qui ne pensent que rendement et non qualité. Faire un campagne sur la consommation en circuit court. Aider à la communication des petits producteurs dans les communes autour d'eux.
  • Rodrigue
    L'état devrait valoriser les produits agricoles
  • Alexandra
    Les laisser faire leur travail. Les payer un peu plus chère
  • Manon
    Intercepter la "mondialisation"
  • Simon
    Réduire le nombre d'intermédiaires, regrouper les agriculteurs pour augmenter leur pouvoir (coopératives...)
  • Armand
    Mètre des matériaux de protection à leur disposition pour leur santé
  • Gwendolyne
    Je pense qu'il faudrait les accompagner et non leur imposer de nouvelles restrictions. De plus, il faut empêcher que les grandes surfaces récupèrent de grooses marges sur les produits bio. Et donc que l'augmentation du prix des produits bios reviennent aux agriculteurs et non à la grande distribution
  • Ewan
    Meilleur soutien pour une production plus respectueuse de l’environnement
  • Florent
    🌸🌸⛅️ Les aidées mieux às une convertiôn biologique et beaucoup mieux les rémunérés au moins 30% plus chère pour pallier à la perte de productivité et instaure un salaire minimum de 1200€ par agriculteur par moi on payes bien des gens às rien faire dont je fais partie il est normal que quelqu’un qui fais 60h de travail par semaine 7 jours sur 7 sans vacances touches au moins le smig quelque soit la rentabilité de son exploitation si il demeure de l’espoir de voir un jour cette dernière rentable ou as peu près à l’équilibre dans les années qui vienne
  • Anonyme
    Je suppose qu'il faudrait un accord entre qu'il faudrait des subventions et arrêter l'hypocrisie
  • Guillaume
    Du bon protectionnisme qui passe par la fin de la PAC donc la sortie de l'UE et de l'€. Suivi de contrat entre les différents acteurs publics (cantines des écoles, des administrations, des prisons, etc.). En sus, des contrats d'achat de terre par l'État avec droit d'usufruit par l'agriculteur : le paysan a un contrat de production contre sur des terrains appartenant à l'État sans aucune charge économique (la production, c'est la charge). Il y aurait une simplification légale à mettre en place, mais c'est général et non pas seulement pour les agriculteurs bien que ce sont peut-être les plus touchés avec les autres indépendants et cie.
  • Léane
    Absolument contre les pesticides qui sont nocifs pour la santé; il faut revenir à une agriculture paysanne; faire une séparation entre agriculture qui nourrit et celle qui exporte et fournir les aides en conséquences
  • Marine
    Les aider à financer la transition vers le bio
  • Brigitte
    Moins d'importarions, plus de contrôles sur les grandes surfaces... Il faut arrêter les pub mensongères
  • Céline
    Je pense qu'il faudrait interdire l'achat de leur production à perte pour eux et beaucoup plus valorisé le fait que c'est de France dans les magasins
  • Gabriel
    Taxe sur les produits importés venant d'autres pays que l'UE, investir aux côtés des agriculteurs, trouver de nouveaux débouchés et labelliser nos produits du terroir
  • Pauline
    Consommer local, favoriser la vente directe
  • Clara
    un revenu universel pour les agriculteurs
  • Anonyme
    Aide massive et obligation à la conversion au BIO pour tous les agriculteurs dans les 5 prochaines années. L'agrochimie tue la santé des agriculteurs en premier, l'environnement et les consommateurs. Question de santé publique, il n'y a plus une seconde à perdre.
  • Seb
    Beaucoup de domaines sont touchés par la précarité depuis que le gouvernement privilégie les très riches. Ils sont coupables de laisser crever les citoyens. On pourrait payer plus cher nos produits uniquement si on en avait les moyens. C’est pas le cas. Ils sont victimes de l’effet papillon, la population n’a plus les moyens donc achètent au rabais. Normal.
  • Louverture LA Référence
    MAI QU'ELLE AI LA REACTION DU GOUVERNEUR?
  • Frédéric
    Que tous les pays aient les mêmes contraintes ! Sauf qu’effectivement on importe des produits qui n’ont pas les mêmes règlementations...Alors, oui hypocrisie, mais q les gens qui ne regardent q le prix plutôt q la qualité ne viennent pas la ramener parce qû’ils bouffent de la merde ! Mais continuons à bouffer de la merde pour protéger l’agriculture française, c’est ça ? Certes... Tt vient de cette concurrence déloyale, et c’est scandaleux, sachant q la grande distribution a aussi pourri la filière en la mettant en concurrence pour la pire qualité ! Bref, tout celà est un débat de dupes, tt qu’on sera sur la malbouffe et les pesticides & co, et la concurrence pour le pire des prix et de la qualité, et bien on pourra tjs parler ds le vide !
  • Yohan
    Il faut inciter et financer les agriculteurs pour qu’il puisse allé vers de soldes d’élevages et de travail de la terre plus durable demander aux produits agricoles importés de s’aligner sur les prix de production français pour ne pas avoir de concurrence déloyal avec des pays qui ne sont pas aussi restrictifs sur l’usager des produits phytosanitaires
  • Cassandra
    Augmenter le prix de vente pour la consommation, valoriser des ventes producteur/consommateur ou ca serait les agriculteurs qui fixerait le prix, donner des aides financières pour les aider au quotidien
  • Steven
    Il faut qu’ils arretent de penser qu’à eux. Je suis d’accord que pour certains la vie est difficile, mais ne pas vouloir retirer leurs pesticides pour gagner plus d’argent je trouve ça mauvais, car eux s’en fouttent ils n’en mangent pas ils ont leur petite culture perso sans pesticide! Il faudrait que d’un coté comme de l’autre il y ait un effort : -du coté des agriculteurs, il faudrait qu’ils arretent les pesticides pour qu’on reprenne confiance en leurs produits -du côté des consommateurs, il faut boycotter completement les grandes surfaces, et je vais aller plus loin, il faudrait ouvrir, dans chaque ville, une sorte de grande surface où les agriculteurs locaux vendent eux-même leurs produits à prix plus élevé certes, mais sans pesticide! Sans engraisser les grandes surfaces, les agriculteurs recevraient leur juste part du marché..
  • Charlie
    Il faudrait tout d,abord que l,Etat prenne conscience du ras le bol des agriculteurs en baissant leurs taxes et en augmentant leurs primes.Et ensuite , en diminuant les contrôles qui asphyxient les professionnels agricoles. Mettre enfin des cellules psychologiques pour éviter autant de suicides
  • Samuel
    Si j'étais agriculteur, j'aurais changé de taf. J'ai écouté des conférences de Pablo Servigne et une chose qui en ressort est que le petrole va venir à manquer et avec ca, l'agriculture telle qu'on la connait (avec le transport) va réellement souffrir. Du coup il faudrait faire des potagers de ville ou proche ville. Alors ce que je propose c'est que les agriculteurs soient à l'initiative des ces potagers et profitent de l'aide des riverains pour les plantations ou alors que les agriculteurs vendent des abonnements ou quelque chose du genre pour ceux qui souhaitent s'approvisionner avec ces potagers. La viande reste un probleme mais on sait qu'on n'a pas besoin d'en manger autant qu'on en mange. Pour les legumes, soit la grande distribution aligne ses prix soit elle perd le pouvoir de vendre les fruits et legumes de qualité.
  • Christophe
    Une vraie aide financière de l'Etat durable
  • Kathy
    Une autorisation limitée
  • Agathe
    Arrêter de faire croire que le bio c'est bien ce sera déjà pas mal, l'agriculture bio appauvri les sols.. catastrophe écologique et pas meilleur pour la santé contrairement à ce que tout le monde pense La plus grosse source de pesticide se trouve dans les maisons alors regardez déjà chez vous au lieu de casier les agriculteurs
  • Pie
    La formation des agriculteurs, des consommateurs et des distributeurs aux normes d'hygiène sanitaire et diététique. Donner l'avantage au local avec un mode de nourriture plus sain.
  • Alex
    Sortir des traités de commerce internationaux et revenir à une autosuffisance alimentaire pour permettre à la fois de choisir la manière dont nous voulons que nous animaux soient nourris et traités, nos plantes cultivées et assurer un revenu minimal vivable pour nos agriculteurs
  • JB
    Accepter de dépenser plus dans la nourriture. Accepter de moins profiter du reste des choses (loisirs, sorties, belles vacances, beaux habits... etc) pour acheter local et respectueux de l’agriculteur et de l’éleveur français, que ses conditions de vie s’améliore.
  • VincNono
    Acheter leurs produits et augmenter leur salaire
  • Marine
    Avoir plus d'engrais
  • Andre
    Acheter moins dans les pays étrangers
  • Évane
    Les aiders financièrement
  • Noémie
    Arrêter d’importer des fruits et légumes que l’on peux produire chez nous
  • Victoire
    Les accompagner financièrement dans une transition vers l’agriculture biologique et que les gros industriels (qui travaillent avec les agriculteurs) soient eux soumis à plus de règles (pourcentage reversés aux agriculteurs et normes plus exigeantes sur la qualités des produits) Les aider à savoir communiquer auprès de réseaux (exemple des réseaux d’AMAP,...) pour maintenir/développer leur activité
  • Sophie
    Mieux les rémunérer et limiter les importations pour garantir un minimum de ventes. Il faut aussi se rééduquer à bien manger dès le plus jeune âge
  • Hélio
    Arrêter de leur casser les couilles. Certains pesticides ne sont pas toxiques et c'est avéré, mais comme ce sont des "produits chimiques" tous les débiles en ont peur et veulent interdire leur usage. Si tout le monde mangeait bio ce serait impossible de nourrir tout le monde. Réveillez vous, dans ce monde sans pesticide on ne peut pas manger
  • Margaux
    Il faudrait contrôler les prix en grande distribution avant de garantir un revenu minimal pour les agriculteurs.
  • Audrey
    De nos jours on a beaucoup d’aide pour tout et tous... mais je pense qu’en réduisant ce que touche une personne au chômage par exemple, cela pourrait contribuer à les aider, on dit que les cordonniers sont les plus mal chaussé mais ça me désole... on nous dis qu’on a rien sans rien mais eux font beaucoup et n’ont rien... il serait temps de penser autrement et de voir la vraie valeur des choses
  • Denis
    Que les gossites et grandes surfaces payent les agriculteurs à des prix décents quitte à reduirent leurs marges
  • Steph
    Il ya des engrais naturels, ils peuvent les utiliser.
  • Matthieu
    Avantager les producteurs locaux qui n’utilisent pas de pesticides en taxant plus les produits en contenant. Taxer les produits qui viennent de loin alors qu’il sont productibles chez nous
  • Oliver
    Qu'ils aient la possibilité de choisir eux-mêmes un seuil du prix de vente et ce avec un texte de loi

Envie d'en lire plus ? 👇

Discuter d'autres sujets 💬